Lucid ouvre boutique au Québec

Lucid a désormais pignon sur rue au Québec. Le 28 janvier dernier, la nouvelle marque californienne de véhicules de luxe a accueilli des clients pour la première fois dans son nouvel établissement commercial de Montréal. Surnommé « studio », c’est le 32e établissement du genre en Amérique du Nord et le 36e à l’échelle mondiale.

C’est aussi le troisième studio de Lucid au Canada. Le constructeur en a inauguré un premier à Vancouver en octobre 2021, puis un second à Toronto en mars 2022.

banners

Ces trois établissements corporatifs offrent la Lucid Air, le seul modèle inscrit au catalogue de ce constructeur pour le moment. Il s’agit d’une berline de luxe à motorisation électrique qui cible les acheteurs intéressés par les Mercedes-Benz Classe S et EQS, les BMW Série 7 et i7 et les autres modèles du même acabit.

Des installations imposantes

Couvrant une superficie de 1 781 pi ca, le studio montréalais est situé au 6700, rue Saint-Jacques, dans l’arrondissement Côte-des-Neiges/Notre-Dame-de-Grâce. Il s’agit d’un édifice construit en 2005 qu’occupait auparavant le Groupe Holland.

Dirigé par Sasha Hagen, une jeune femme dynamique ayant travaillé neuf ans pour Tesla à Montréal, ce studio offrira des services de vente, d’entretien et de service pour le Québec et les Maritimes.

Lors de notre visite au studio Lucid de Montréal, nous avons été accueilli par (de g. à d.) David Buchko, directeur des Relations publiques pour les produits de Lucid Motors, Rennie Lee, directeur sur Service après-vente du studio Lucid de Montréal, Sasha Hagen, directrice Ventes et livraison du studio Lucid de Montréal, Sofie Roberge, directrice des Ressources humaines de Lucid Motors, et Charles Rivard, directeur régional du Service après-vente de Lucid Motors.

Ouvert de 10:00 à 17:00 en semaine et de 10:00 à 16:00 les fins de semaine, il emploie une dizaine de personnes, dont cinq représentants. « J’espère d’ailleurs avoir plus de représentants très bientôt », a précisé Mme Hagen lors d’une visite organisée pour la presse avant l’ouverture au public. Une visite qui nous a permis de découvrir un établissement axé sur le service à la clientèle.

Priorité au service à la clientèle

« Lorsqu’un client entre chez nous, un représentant le rencontre pour connaître ses habitudes, ses désirs et ses besoins », explique Mme Hagen. « Ensuite, on l’amène à notre salle de configuration, un lieu plus intime où l’on peut discuter d’options, de prix, de couleurs, de finition intérieure, etc. On prend le temps qu’il faut avec lui pour s’assurer de répondre à toutes ses questions et pour lui donner la meilleure expérience possible. »

Il en va de même pour le service et l’entretien. D’ailleurs, comme nous l’a expliqué David Buchko, le directeur des Relations publiques pour les produits de Lucid Motors, on ne s’attend pas à revoir les acheteurs et leurs autos très souvent. « Environ 80 à 85 % de tout ce dont notre voiture aura besoin en matière de service sera effectué à distance, par des mises à jour informatiques », a-t-il dit.

Atelier de réparation du studio Lucid de Montréal.

Dans les autres cas, le studio de Montréal mettra à profit son vaste atelier équipé de trois monte-charge ou l’une ou l’autre de ses trois unités mobiles si, par exemple, une réparation nécessite une intervention sur place, où que soit la voiture.

Un volume destiné à croître

Actuellement, on dénombre peu de Lucid au pays. En 2022, le constructeur en aurait livré 100 à des acheteurs canadiens, dont une quinzaine environ au Québec. Une de ces voitures a même abouti dans les Maritimes. Le constructeur entend naturellement accroître ses livraisons substantiellement en 2023 et cela ne devrait pas être ardu.

Avec une selleries de cuir Napa provenant de Bridge of Weir en Écosse (le fournisseur de Bentley), des garnitures de noyer nord-américain et des empiècements d’Alcantara, la finition de l’intérieur de la Lucid Air Grand Touring qui trônait dans la salle d’exposition (photo ci-dessous) n’a rien à envier à ses rivales. C’est toutefois sur ses performances peu communes que le constructeur mise pour se démarquer.

Offerte pour 212 500 $, cette berline richement équipée dispose d’une motorisation à haut voltage (924 volts) produisant 819 chevaux, assez pour abattre les 100 km/h en 3 secondes et des poussières. Elle est alimentée par une batterie de 112 kWh donnant une autonomie optimale de 830 kilomètres. De plus, lorsque cette dernière est déchargée, 20 minutes de recharge à une borne à haut débit suffisent à lui transmettre assez d’électricité pour parcourir 500 kilomètres.

Cette Lucid Air Grand Touring arbore la silhouette de Monarch, le grizzly qui symbolise la Californie.

On pourrait croire que la petite silhouette d’un grizzly qui orne l’aile avant de cette berline évoque sa puissance et son énergie imposante. En fait, il faut d’abord savoir qu’il ne s’agit pas d’un ours commun. C’est le grizzly de Californie nommé Monarch qu’on voit sur le drapeau de cet État. Or, ce symbole, qu’aucun autre constructeur californien n’avait utilisé jusqu’ici, on le retrouve à une dizaine d’endroits sur la voiture, nous apprend M. Buchko. C’est un peu comme des cocos de Pâques qu’on aurait caché pour amuser de grands enfants !

Une gamme qui prendra de l’ampleur

Jusqu’ici, Lucid a livré à ses acheteurs seulement trois versions de la berline Air. La première a été l’Air Dream, une version bien équipée conçue pour souligner le début de la production de la marque, en 2021, et dont pas plus de 520 exemplaires ont été fabriqués.

Puis, l’an dernier, Lucid a commencé à livrer des versions Grand Touring et Grand Touring Performance (244 500 $), une variante de 1 050 chevaux.

Le printemps prochain, le constructeur commencera à livrer des Air Touring (148 500 $), une version partageant l’essentiel de la dotation de l’Air Grand Touring, mais avec une motorisation de 620 ch, quatre roues motrices (comme les autres versions) et une batterie de plus faible capacité donnant environ 653 km d’autonomie.

En été on verra les premières Air Pure à quatre roues motrices (121 500 $), une berline de 480 ch ayant la même autonomie que la Touring, puis un peu plus tard, l’Air Pure à deux roues motrices arrière, une version dont le prix n’a pas encore été annoncé.

Enfin, avant la fin de l’année, Lucid livrera ses premières Air Sapphire, un bolide de plus de 1 200 chevaux capable d’abattre les 100 km/h en moins de 2 secondes ! Offerte à 327 500 $, cette version deviendra alors le nouveau porte-étendard de la marque.

Première image de l’utilitaire Gravity 2024 diffusée par Lucid.

Un utilitaire en 2024

Mais Lucid n’en restera pas là. En 2024, le Gravity, un utilitaire conçu pour accueillir jusqu’à 7 personnes, fera ses débuts et, comme la berline Air, il sera assemblé à l’usine Lucid de Casa Grande, en Arizona. Il sera d’ailleurs bientôt possible d’en réserver un sur le site de la marque.

Puis, au milieu de la décennie, une voiture et une utilitaire partageant une plus petite plateforme que le duo Air/Gravity devraient suivre leurs traces.

Photos : Luc Gagné et Lucid Motors

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
Retour en haut
banners