Le Kia Telluride: Coup de coeur 2019

Le Kia Telluride: Coup de coeur 2019

À ceux et celles qui ne croient toujours pas à l’aptitude des constructeurs sud-coréens de faire aussi bien, voire mieux que la compétition : c’est le moment où jamais de se sortir la tête du sable! 

Déjà qu’avec sa sportive Stinger, Kia a raflé le titre de Voiture de l’année 2019 décerné par l’Association des journalistes d’automobiles du Canada, voilà que le constructeur est de retour sur les podiums avec son Telluride : son nouveau VUS pleine grandeur vient tout juste d’être couronné meilleur VUS nord-américain de l’année – North American Best Utility Of The Year. Le Kia Telluride a par ailleurs reçu semblable récompense remise par la publication américaine Motor Trend, de même que le titre de Meilleur Achat décerné par Kelley Blue Book. 

Trader

 

LES VENTES

Le Kia Telluride est débarqué en concession vers la fin de l’année 2019. C’est pourquoi ses ventes tournent environ à une cinquantaine d’unités par mois, soit à peu près moitié moins que pour les Volkswagen Atlas et Subaru Ascent… et presque deux fois moins que pour les Ford Explorer ou Honda Pilot. Mais donnons la chance au coureur…

Voir les chiffres de ventes du Kia Telluride, ici… 

Kia Telluride 2020

Kia Telluride 2020

LES PLUS 

Design: Il a de la gueule, ce Kia Telluride. Toute question de goût est personnelle, mais à mon avis, sa silhouette est la plus attirante de la catégorie. Sans tenter de réinventer la roue, l’utilitaire se donne des allures de camions avec son style rectiligne. À la fois robuste et stylée, sa présence visuelle trace un lien évident avec certains VUS européens – une tendance que l’on peut d’ailleurs observer jusque dans l’habitacle. 

Prix vs équipement: Le mot « abordable » demeure relatif, puisque la fourchette de prix du Kia Telluride s’installe entre les 45 000$ et 55 000$. Mais fidèle à la tendance sud-coréenne, la liste d’équipement est longue comme le bras. Aussi à noter : la qualité des surfaces et la disposition des commandes sont excellentes.

Homogène: S’il y a une chose que l’on retient de notre semaine d’essai au volant du Kia Telluride, c’est son homogénéité. Souple, confortable et silencieux, le véhicule se pilote facilement, d’une direction plutôt légère, mais pas complètement floue. Pas une seule fois, le moteur V6 Lambda II (un organe partagé chez Hyundai) n’a paru faible, rugueux ou même mal adapté à la transmission à huit rapports. 

Kia Telluride 2020

Kia Telluride 2020

LES MOINS 

Consommation: Le plus gros défaut du Kia Telluride en est un partagé par à peu près tous les autres VUS de même gabarit : il consomme. L’ordinateur de bord affichait durant notre semaine d’essai une consommation d’environ 12 litres au 100 km. Il y a pire. Mais il y a mieux. 

Mais pour l’instant, outre la Chrysler Pacifica Hybride rechargeable et, bientôt, le tout nouveau Toyota Highlander Hybride, aucun autre utilitaire du genre ne fait vraiment mieux. 

 

L’effet d’une marque: Dans mon quartier, je suis entouré de familles. Trois d’entre elles viennent tout juste – ou sont sur le point d’acheter un utilitaire à trois rangées. Je les ai questionnées toutes les trois et… pas une seule ne s’est dit prête à considérer un VUS de plus de 50 000$ de marque sud-coréenne. 

Et c’est là le principal problème auquel font – encore – face Kia et, dans une moindre mesure, Hyundai. Peut-être que des programmes comme le Hyundai for Hire seront ce qui fera changer la donne… 

 

Système de divertissement arrière absent: Encore une fois, c’est un problème qui ne touche pas que le Kia Telluride, mais bien presque l’entièreté des véhicules de même catégorie : aucun système d’infodivertissement n’est offert pour les passagers assis à l’arrière, pas même en option. Dommage.

 

Kia Telluride 2020

Kia Telluride 2020

Conclusion 

Si le Kia Telluride mérite tous les éloges qu’il a (déjà) reçus, c’est avant tout parce que son constructeur a su répondre exactement à ce que les consommateurs recherchent :

un véhicule qui allie la robustesse d’un utilitaire, la polyvalence d’une fourgonnette, le confort et l’équipement d’une voiture de luxe, le tout à étiquette « abordable ».

 

 

À propos de l'auteur

Alex Crépault

Passionné de l'automobile depuis 1981. Journaliste automobile, créateur du magazine Québec Tuning, promoteur de la série Drift Mania, directeur de marketing automobile pour BMG/Scion Canada et co-propriétaire de MediaGo Communications Inc.

écrire un commentaire

<