Imperium présente ses premiers concessionnaires du Québec et étoffe sa gamme

L’importateur et distributeur de Colombie-Britannique Imperium Motors nous a appris quels sont ses premiers concessionnaires au Québec.

Luc Beaudoin, le concessionnaire en titre de Ste-Foy Nissan et de Beauport Nissan, a obtenu la concession Imperium de Québec. Cette concession, qui devient sa troisième, occupera les locaux de l’ancienne concession Ste-Foy Nissan, au 5250 de la rue John-Molson à Québec, près de l’autoroute 73.

Par ailleurs, à Laval, c’est au groupe Groupe Leclair que l’entreprise britanno-colombienne a attribué le soin de représenter sa marque. La concession Imperium de Laval sera logée dans les locaux qu’occupait Chomedey Hyundai auparavant, sur le boulevard Curé-Labelle. 

Cette concession devient la sixième de ce groupe, qui a également Honda de Blainville et Honda Île-Perrot, Hyundai de Blainville et Chomedey Hyundai, de même que Subaru Rive-Nord à Boisbriand. 

De plus, le président d’Imperium Motors Corporation du Canada, Christian Dubois, nous a confirmé qu’une troisième concession québécoise sera désignée sous peu. Elle représentera la marque sur la Rive-Sud de Montréal.

Réseau national de 8 concessionnaires

Ces trois concessionnaires constitueront la portion québécoise initiale du réseau d’Imperium qui comptera huit concessions à la grandeur du pays. M. Dubois nous confirme qu’il y en aura une en Nouvelle-Écosse, une à Toronto, Ontario, une en Alberta et deux en Colombie-Britannique. 

Imperium SEV 2023.

Le modèle-vedette qu’offriront d’abord ces concessionnaires sera naturellement l’utilitaire compact électrique Imperium SEV (pour Sport Electric Vehicle); un véhicule qu’on connaissait jusqu’ici sous le nom de ET5. 

Deux versions de ce véhicule seront proposées. La version d’entrée de gamme SEV Comfort sera offerte à partir de 37 995 $. Elle aura une batterie de 55 kWh permettant de parcourir jusqu’à 410 kilomètres, selon le cycle de mesure NEDC européen. Plus luxueuse, la version SEV Premium aura une batterie de 72 kWh haussant l’autonomie à 520 kilomètres, toujours selon le même mode d’évaluation.

Des frais de transport et de préparation de 2 070 $ s’ajouteront à ces prix.

L’Imperium SEV suscite un engouement

M. Dubois nous apprend, en outre, que les SEV destinés au marché canadien porteront le millésime 2023. Leur production débutera en janvier et les premières livraisons au pays sont prévues en février. 

En vedette aux salons de véhicules électriques de Montréal, de Québec et de Saint-Hyacinthe, l’Imperium SEV a suscité beaucoup d’intérêt. Après les deux premiers événements seulement, près de 400 réservations avec acompte avaient été reçues, d’après un communiqué publié par DSG Global (maison-mère d’Imperium) et Imperium Motors, le 21 octobre dernier.

Ce même véhicule sera bientôt exposé à la clientèle californienne. En effet, Imperium sera présent au Salon de l’auto de Los Angeles, qui aura lieu du 19 au 28 novembre prochains, avec une gamme étoffée. 

L’importateur et distributeur y présentera le SEV, mais aussi sa future camionnette Terra et son fourgon commercial TradePro, deux véhicules électriques qui, à l’instar du SEV, sont fabriqués en Chine.

Rick Curtis, chef de la direction d’Imperium Motors du Canada, aux côté de l’Indi One.

Indi One et Sagitta, deux nouveautés qui s’ajouteront à la gamme

À leurs côtés, Imperium présentera également deux nouveautés qu’on devrait voir dans les salles d’exposition de la marque ultérieurement. Il s’agit de l’Indi One, un multisegment mis au point par Independant Electric Vehicles (IEV), et du Sagitta, un coupé compact à trois roues et quatre places de California Mobility Works (CMW); deux VÉ mis au point par ces jeunes entreprises californiennes.

Chez Imperium, on qualifie l’Indi One de « berline multisegment ». Selon les informations publiées par IEV, l’Indi One aurait une autonomie de plus de 520 km et une consommation de 21,6 kWh/100 km, ce qui donnerait à sa batterie une capacité de 112 kWh (chiffre que IEV omet de révéler). 

Indi One.

« Très bien équipé, ce nouveau véhicule sera un ajout idéal à la gamme de produits d’Imperium », affirme Rick Curtis, chef de la direction de l’entreprise. « Il sera produit en Amérique du Nord et nous prévoyons de livrer les premiers exemplaires au cours du quatrième trimestre de 2022 », ajoute-t-il. 

Quant au coupé Sagitta, on connaît peu de choses à son sujet, sinon qu’il serait en production à partir de la fin de 2022, selon un communiqué publié le 19 août dernier.

Le coupé à 3 roues Sagitta de CMW.

Photos : Imperium, Indi et CMW

Partagez l'article

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page