IMPERIUM MOTORS: En quête de concessionnaires québécois 

Un véhicule électrique moins cher qu’un CR-V ou un RAV4 d’entrée de gamme, est-ce possible ? Voilà justement celui qu’Imperium Motors Canada souhaite lancer d’ici janvier 2022. Qui plus est, il sera d’origine chinoise.

Cet utilitaire compact à cinq places portera le nom d’Imperium ET5. Construit en Chine par Skyworth Auto (appelé Skywell jusqu’à récemment), il est 72 mm plus court qu’un CR-V. Son empattement supérieur, 2800 mm contre 2660, procure cependant plus de dégagement pour les jambes à l’arrière. 

Comme le Volkswagen ID.4, un rival pressenti, son moteur électrique de 204 chevaux entraînera les roues avant seulement. Selon le niveau de dotation choisi, l’acheteur aura une batterie au lithium-ion de 55 ou 72 kWh. La première permettrait de parcourir jusqu’à 409 km et la seconde 520 km, selon le cycle de mesure européen WLTP (pour Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure); des cotes généralement plus élevées que celles de Transports Canada et l’EPA. 

 

MOINS CHÈRE QU’UN HONDA CR-V OU TOYOTA RAV4

Par son prix abordable, l’ET5 pourrait contribuer à changer l’attitude hésitante des consommateurs à l’égard des VÉ, estime Christian Dubois, le président de cette entreprise établie à Surrey, en Colombie-Britannique. Selon lui, l’ET5 LV0 d’entrée de gamme sera offert à partir d’environ 35 995 $, alors que la version LV2, plus cossue, affichera un prix inférieur à 45 000 $. 

Imperium ET5: un VUS 100% électrique fabriqué en Chine et disponible au Québec dès 2022

« Nous voulons que nos véhicules se qualifient pour les incitatifs gouvernementaux. Au Québec, on pourrait alors avoir un ET5 de 23 995 $ après subventions. » À titre de comparaison, Honda offrait le CR-V à partir de 29 970 $, alors que le Toyota RAV4 était proposé à partir de 30 690 $ au moment d’écrire ces lignes.

« Lorsqu’il n’y aura plus de différence entre les prix des véhicules à essence et des véhicules électriques, les gens vont accepter ces derniers. Avec l’ET5, nous pourrions en être là très bientôt », croit M. Dubois.

Habitacle de L’Imperium ET5

 

 

« En attribuant, disons, 400 à 500 véhicules par concession, on aurait cinq ou six concessionnaires », raisonne Christian Dubois.

LES VENTES AU CANADA 

Alors que l’ET5 subit des tests d’homologation pour le Canada et les États-Unis, où la filiale étatsunienne d’Imperium compte vendre 20 000 de ces VÉ la première année avec une cinquantaine de concessions, M. Dubois et son équipe s’activent à créer son réseau embryonnaire de détaillants. C’est un casse-tête qu’il doit résoudre rapidement, admet-il après avoir eu des entretiens avec une vingtaine de gens d’affaires, puisque les premiers véhicules arriveront d’ici janvier. 

Christian Dubois, président de Imperium Motors, établie à Surrey, en Colombie-Britannique.

L’autre problème crucial, c’est le nombre de véhicules attendus : environ 2500 ET5 pour la première année. « En attribuant, disons, 400 à 500 véhicules par concession, on aurait cinq ou six concessionnaires », raisonne Christian Dubois. Et ils seront au Québec et en Colombie-Britannique, où l’essentiel des VÉ sont vendus.

Par la suite, Skyworth serait prêt à augmenter sa cadence de production, les États-Unis et le Canada étant ses priorités, explique M. Dubois. Le constructeur hausserait alors le volume destiné à Imperium à 40 000 ou 50 000 unités par année, dont environ 4000 unités pour le Canada.

 

 

Dans la Belle Province, Montréal, Laval et Québec sont les villes ciblées pour les premières concessions Imperium.

LES CONCESSIONS QUÉBÉCOISES

Dans la Belle Province, Montréal, Laval et Québec sont les villes ciblées pour les premières concessions Imperium. Ces entreprises auront pignon sur rue dans des installations distinctes dotées d’une salle d’exposition et d’un atelier ayant deux baies de service, nous a-t-on dit. L’éventualité d’avoir une salle d’exposition dans un centre commercial n’est pas exclue. 

En outre, afin d’offrir un service après-vente et de garantie à grande échelle, des partenariats avec, d’une part, un groupe de réparateurs indépendants ayant de 30 à 40 centres de service à travers le pays et, d’autre part, un pourvoyeur d’assistance routière sont à l’étude. 

 

 

En plus de l’ET5, Imperium offrira une camionnette électrique de la taille d’un Tacoma. Appelée Terra-E, elle profitera d’une carrosserie fabriquée par ZX Auto en Chine, mais c’est aux États-Unis qu’elle recevra sa motorisation électrique et ses batteries.

GAMME DE PRODUITS EN DEVENIR

Imperium Motors Canada est la filiale locale d’Imperium Motor Company, une entreprise de DSG Global, de Surrey. C’est par l’intermédiaire de cette entreprise que DSG, un spécialiste de l’importation et de la distribution, voulait jusqu’ici commercialiser une vaste gamme de véhicules électriques au Canada, aux États-Unis, au Mexique et dans les Caraïbes. On parle de vélos, de scooters, de VBV, de véhicules à haute vitesse (comme l’ET5), des véhicules commerciaux (fourgons et poids moyens), de même que des bus urbains, tous fabriqués en Chine par des partenaires comme Skyworth, Jonway et ZX Auto.

Imperium offrira une camionnette électrique de la taille d’un Tacoma. Appelée Terra-E, elle profitera d’une carrosserie fabriquée par ZX Auto en Chine, mais c’est aux États-Unis qu’elle recevra sa motorisation électrique et ses batteries.

Toutefois, pour éviter toute confusion chez les consommateurs, DSG réservera bientôt la marque Imperium uniquement à ses véhicules à haute vitesse. « Car ce ne sera pas un one-man show », lance M. Dubois. En plus de l’ET5, Imperium offrira une camionnette électrique de la taille d’un Tacoma. Appelée Terra-E, elle profitera d’une carrosserie fabriquée par ZX Auto en Chine, mais c’est aux États-Unis qu’elle recevra sa motorisation électrique et ses batteries.

Skyworth prépare également deux autres utilitaires : un modèle à sept places utilisant une variante de la plateforme de l’ET5 et un autre, plus petit, qui aura une nouvelle plateforme adaptable à plusieurs autres formes de véhicules. « On espère avoir ce petit multisegment rapidement. Avec un prix comme 30 000 $ et les 13 000 $ de rabais, il serait moins cher qu’un Nissan Kicks ! » Or, pour la clientèle ciblée par Imperium, l’aspect valeur est primordial, note Christian Dubois sur un ton optimiste.

Voici à quoi ressemblera la camionnette Imperium E-Terra.

 

Partagez l'article

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page