Volkswagen Saint-Nicolas mise sur l’environnement

Volkswagen Saint-Nicolas mise sur l’environnement

Inaugurée officiellement le 27 novembre, la nouvelle concession Volkswagen Saint-Nicolas, à Lévis, mise sur des pratiques plus respectueuses de l’environnement, autant pour ses employés que pour ses clients.

 

En attendant que les prochains modèles de véhicules électriques de la marque allemande arrivent sur le marché, Volkswagen Saint-Nicolas a pris de l’avance en adoptant plusieurs mesures pour réduire son empreinte écologique. «Par exemple, les produits pour laver les pièces automobiles ne sont pas les plus verts sur la planète. Enfin, nous utilisons d’autres produits à base d’enzymes plus respectueux pour l’environnement pour nettoyer les pièces», explique Olivier Fleury-Bellavance, copropriétaire de la concession. «Il en est de même pour la récupération des huiles usées et des liquides de refroidissement. Les huiles ne sont pas simplement récupérées pour être brûlées, mais elles sont revalorisées et recyclées.»

Selon les explications de M. Fleury-Bellavance, les employés du concessionnaire sont appelés à composter leurs déchets, les bouteilles d’eau à usage unique sont éliminées et l’accent est mis sur les achats locaux. «Même le café offert à nos clients — gratuitement — est bio et équitable. Ça fait partie de notre culture d’entreprise», ajoute-t-il.

 

Olivier Fleury-Bellavance

Investissement de 15 millions $

Fruit d’un investissement total de 15 millions $, Volkswagen Saint-Nicolas couvre une superficie totale de 250 000 pieds carrés, sur laquelle un édifice de 52 000 pieds carrés répartis sur deux étages est érigé. La construction de l’édifice a été réalisée selon les lignes directrices du concept White Frame de Volkswagen, «avec certains ajustements», précise M. Fleury-Bellavance.

«C’est plus lumineux que ce qui était demandé dans le cahier de charge du parfait franchisé. Au deuxième étage, on a aussi une soixantaine de véhicules en exposition. Ce n’était pas requis par Volkswagen. Nous l’avons fait. Nous voulons adapter l’expérience-client tout en améliorant le confort de nos employés.»

Présentement, 30 personnes travaillent à la concession. «On vise une quarantaine d’employés d’ici le printemps prochain», affirme le copropriétaire.

 

De gauche à droite, Olivier Fleury-Bellavance, Pascal Ouellet, Etienne Routhier

Les objectifs 

Fleury-Bellavance affirme que Volkswagen Saint-Nicolas s’est donné comme objectif de ventes pour la première année de 600 véhicules neufs et de 250 véhicules d’occasion.

«C’est un peu audacieux, mais on va être capables! Nous sommes quand même situés à un endroit stratégique, à la tête des ponts de Québec. S’il y a un Costco tout près, c’est bon signe», lance-t-il.

 

 

Volkswagen St-Nicolas

Un plan qui comprend d’autres concessions

L’atelier mécanique est pourvu d’un plancher chauffant en hiver et d’un système de climatisation en été. Il inclut aussi une plateforme de diagnostic Quick Check Drive.

Six bornes de recharge pour véhicules électriques sont réservées aux clients qui pourront aussi profiter de deux aires d’attente accueillantes et modernes, incluant six postes de travail avec accès à Internet gratuit.

Le copropriétaire se fait dire parfois que sa concession a l’air un peu perdu au milieu de nulle part. «C’est que nous avons du terrain pour d’autres concessions, voisines à Volkswagen Saint-Nicolas. Nous avons un plan quinquennal!» répond-t-il.

 

De gauche à droite, Etienne Routhier, Olivier Fleury-Bellavance, Pascal Ouellet

Concours à la radio

Bien que le concessionnaire est ouvert depuis le 4 novembre dernier, une ouverture officielle où plus de 300 personnes étaient attendues a eu lieu le 27 novembre. Entretemps, Volkswagen Saint-Nicolas a organisé un concours de préouverture avec la station de radio WKND 91,9 FM, intitulé La clé du bonheur. Conclu la fin de semaine avant l’ouverture au public, le concours a couronné Claudia Bellavance, qui s’est mérité une location de deux ans d’un VUS Tiguan 2019, incluant tous les entretiens. Les trois autres finalistes sont repartis avec des prix secondaires qui étaient un laissez-passer d’un mois à la Société de transport de Lévis, une paire d’espadrilles et un vélo.

Volkswagen Saint-Nicolas appartient à Raymond Ouellet, à Pascal Ouellet et à Olivier Fleury-Bellavance, qui en sont copropriétaires. Étienne Routhier en est le directeur général et aussi copropriétaire.

 

VW St-Nicolas

Volkswagen Saint-Nicolas

Web: www.vwstnicolas.com

 

Crédit photo: Marc-Antoine Hallé

Catégories: Actualités

À propos de l'auteur

Paul-Robert Raymond

Actuellement journaliste pupitreur à temps plein au quotidien Le Soleil à Québec, Paul-Robert Raymond collabore également dans les pages Auto et rédige également des textes sur l’aviation dans le même journal. Il a fondé le Magazine AutoLogique dans les années 1990, dans la foulée de l’émergence d’Internet.

écrire un commentaire

<