Volkswagen ressuscite le Scout

Le groupe Volkswagen fera bientôt renaître le Scout. Le constructeur allemand a annoncé hier qu’il lancera bientôt sur le marché nord-américain une camionnette et un utilitaire à motorisation électrique portant ce nom.

Ces véhicules seront conçus et fabriqués aux États-Unis par une nouvelle filiale du Groupe, qui sera créée cette année.

De 1960 à 1981, le nom Scout a désigné un utilitaire compact du constructeur International Harvester. Caractérisé par sa construction robuste, il avait un intérieur un peu moins spartiate que celui du Jeep CJ, son rival initial. Par la suite, il a cependant dû rivaliser aussi avec le Ford Bronco (apparu à la fin de 1965) et le Chevrolet Blazer (lancé en 1969). Cet utilitaire a été le modèle grand public le plus vendu de l’histoire d’International.

International Scout II 1979

En juillet 2021, en devenant propriétaire de Navistar (l’appellation créée en 1986 à la suite d’une restructuration d’International) par l’intermédiaire de sa filière de poids lourds Traton, Volkswagen a mis la main sur la marque de commerce Scout, un nom qui conserve une charge nostalgique et émotive dans le coeur et l’esprit de nombreux Américains.

Scout, une marque à part entière

Pour les véhicules que prépare Volkswagen, ce nom deviendra une marque et non une simple désignation de modèle.

Cependant, les silhouettes dévoilées par le constructeur hier rappellent les modèles de la seconde génération de Scout (appelée Scout II), par la forme en coin unique de la vitre latérale arrière.

Des prototypes de ces VÉ seront dévoilés l’année prochaine, alors que les modèles de série seront en production en 2026.

International Scout Terra 1979

Objectifs de ventes ambitieux

Selon le Wall Street Journal, Volkswagen espère vendre jusqu’à un quart de million d’exemplaires par année de ces deux véhicules après leur lancement.

Dans un bref communiqué publié hier, le constructeur ajoute que ces véhicules utiliseront « un nouveau concept de plateforme » sans toutefois donner plus de détails.

Le constructeur n’a pas précisé s’ils seront assemblés à l’usine Volkswagen de Chattanooga au Tennessee, où l’ID.4 électrique sera bientôt produit, ni s’ils seront vendus par les concessionnaires Volkswagen.

Le Scout constitue une occasion unique de renforcer davantage la position du constructeur dans des marchés en croissance parmi les plus importants du secteur des VÉ, estime Herbert Diess, PDG du Groupe Volkswagen

Une occasion unique

Pour Herbert Diess, PDG de Volkswagen AG, ces nouveautés représentent une occasion unique de renforcer davantage la position du constructeur dans des marchés en croissance parmi les plus importants du secteur des VÉ.

« L’électrification offre une opportunité historique au Groupe d’entrer dans le segment très attractif des pick-up et des grands VUS, soulignant notre ambition de devenir un acteur pertinent sur le marché américain », ajoute M. Diess.

Les férus d’histoire se souviendront, enfin, que l’appellation Scout n’est pas tout à fait nouvelle pour Volkswagen. La marque tchèque Skoda, qui est une filiale du Groupe depuis 1994, a commercialisé l’Octavia Scout en Europe de 2010 à 2020. Il s’agissait d’une variante à quatre roues motrices d’un modèle apparenté à la Volkswagen Passat.

Photos : Volkswagen et archives Luc Gagné

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page