VW veut faire d’une île grecque une île « verte »

VW veut faire d’une île grecque une île « verte »

Volkswagen et le gouvernement de la Grèce ont conclu un accord pour déployer un système de mobilité innovant visant à faire de l’île méditerranéenne d’Astypalée une île « verte ».

Annoncée le 4 novembre dernier, cette entente prévoit, entre autres, de remplacer les véhicules à moteur à combustion interne qu’utilisent ses 1 334 insulaires par des véhicules électriques à deux et quatre roues.

Un protocole dentente à cet effet a été signé par Konstantinos Fragogiannis, secrétaire d’État aux Affaires étrangères chargé de la diplomatie économique, et Herbert Diess, président du directoire du Groupe Volkswagen.

 

Modèle de développement durable mondial

« Astypalée devrait devenir un modèle de développement durable non seulement au niveau national, mais aussi au niveau européen et mondial », a dit le premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, lors de cette annonce.

Pour sa part, Herbert Diess a rappelé la responsabilité du monde des affaires à limiter le changement climatique. « Notre objectif à long terme est une mobilité climatiquement neutre pour tous. Le projet dAstypalée va nous permettre de découvrir comment concrétiser cette vision dès aujourdhui. »

Dans un communiqué publié lors de cette annonce, le constructeur explique que de nouveaux services de mobilités numériques, dautopartage et de covoiturage seront mis en place pour réduire et optimiser le trafic. L’électricité requise par ces véhicules sera d’origine solaire et éolienne. Enfin, la première phase de ce projet (qui n’est toutefois pas décrite) durera six ans.

 

Les touristes visitant Astypalée après l’électrification de ses transports par VW devront s’habituer à un nouveau panorama comportant désormais des éoliennes et des panneaux de capteurs solaires.

Un paradis touristique

Astypalée a une superficie de 97 km2. Elle emprunte son nom à un personnage de la mythologie grecque. On la surnomme aussi le « papillon de la mer Égée » à cause de son pourtour qui rétrécit beaucoup au centre de l’île.

Chaque année, plus de 72 000 touristes en font leur destination. Condé Nast Traveller l’a d’ailleurs inscrit parmi les 20 îles grecques à visiter absolument !

 

Un millier de VÉ

Actuellement, les insulaires sillonnent avec 1 494 véhicules son réseau routier de 190 km. Ces véhicules à moteur thermique, Volkswagen entend les remplacer par environ un millier de véhicules électriques.

Pour réduire leur nombre, on envisage d’instaurer un service de covoiturage pour remplacer le service local dautobus, qu’on dit limité. De plus, une partie de lactivité traditionnelle de location de véhicules sera remplacée par un service dautopartage offrant des scooters électriques Seat (marque espagnole du groupe VW), des vélos électriques et des VÉ à quatre roues… de marque VW, naturellement.

 

Attendu au Canada en 2021, le Volkswagen ID.4 servira sans doute de taxi sur Astypalée.

Superbe vitrine pour la gamme « ID. »

Volkswagen profitera d’ailleurs de cette occasion en or pour déployer un éventail de modèles issus de sa nouvelle famille électrique « ID. » :  la compacte à hayon ID.3, l’utilitaire ID.4 (attendu au Canada en 2021) et d’autres modèles à venir.

Volkswagen déploiera aussi environ 230 chargeurs privés et publics Elli (autre marque du groupe VW) pour offrir une infrastructure de recharge adéquate.

 

Une transformation en devenir

Une source du gouvernement grec nous apprend que l’État grec déboursera six millions d’euros pour inciter les insulaires à délaisser leurs véhicules actuels. De son côté, Volkswagen aurait promis d’offrir à bas prix ses VÉ aux résidents et aux entrepreneurs d’Astypalée, mais aussi à son administration locale.

Fait à noter, plus de 90 % de l’électricité consommée sur Astypalée est produite par des génératrices alimentées au diesel. Volkswagen ne précise pas quel pourcentage de cette électricité deviendra « verte » grâce à son projet.

Dans le cadre de son projet d’électrification, Volkswagen a prévu d’installer des bornes de recharge Wallbox commercialisées par Elli, une de ses filiales.

Partagez l'article

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page