Valeurs résiduelles de CBB : d’autres records pour amorcer l’année 2022

Le Canadian Black Book (CBB), la bible de l’industrie en ce qui a trait à la valeur actuelle des véhicules sur le marché, vient de publier son indice de rétention pour le marché des véhicules d’occasion pour le mois de janvier 2022. Celui-ci concerne les produits âgés de deux à six ans.

 

Le premier constat est que la tendance des derniers mois ne cesse de se poursuivre alors que l’année s’amorce avec un nouveau record. En fait, l’indice mensuel poursuit sa marche vers le haut et atteint le pointage de 162,1 (base de 100). Cela représente une hausse de 3,6 points par rapport au mois de décembre 2021 qui avait aussi marqué l’atteinte d’une nouvelle marque. La hausse pour janvier a été de 2,3 %. 

 

50% d’augmentation en 2 ans 

Ce que l’on observe depuis des mois se confirme donc en ce début d’année, le prix des véhicules d’occasion n’a jamais été aussi élevé. Et, vous vous en doutez certainement, cette tendance à la hausse s’observe surtout depuis deux ans, soit au moment où la pandémie nous a tous frappés. À preuve, en janvier 2020, l’indice du CBB était de 108,2 points. On parle donc d’une augmentation ahurissante de 50 % depuis 24 mois. 

 

Du jamais vue

Quant à la marque établie en janvier, elle était la sixième consécutive mensuellement, soit depuis la fin de l’été dernier. Pour donner une idée du phénomène depuis le début des effets collatéraux de la pandémie sur le marché automobile, 18 des 19 derniers mois ont vu la valeur des véhicules connaître une croissance par rapport au mois précédent.

« Si l’on se reporte deux ans en arrière, avant la pandémie, au moment où celle-ci a frappé et à la façon dont les valeurs ont initialement réagi, il est vraiment étonnant de voir où nous en sommes aujourd’hui. La croissance des prix de gros au Canada au cours des 24 derniers mois est stupéfiante et jamais vue auparavant. Ce n’est rien de semblable à ce qu’on peut avoir vécu auparavant », déclare James Hancock, directeur de la stratégie et de l’analyse des équipementiers chez Canadian Black Book.

 

Ayoye les sous-compactes 

Maintenant, ce qui est intéressant, c’est de jeter un coup d’œil aux segments où les valeurs connaissent les plus fortes augmentations. Pour janvier, c’est celui des sous-compactes avec une croissance de 6,22 %. Par rapport à janvier dernier, la hausse en valeur est de 53,37 %, ce qui est incroyable. Le créneau des sportives a pour sa part connu une croissance mensuelle de 4,69 % pendant que celui des fourgons pleine grandeur a crû de 4,64 %. 

En fait, des 14 segments mesurés par CBB, seulement 4 ont vu la valeur moyenne de leurs produits diminuer en janvier ; les camionnettes pleine grandeur (-2,25 %), les VUS pleine grandeur (-1,31 %), les fourgons de taille compacte (-1,19 %), ainsi que les camionnettes intermédiaires (-0,88 %). Malgré tout, d’une année à l’autre, ces quatre segments ont eux aussi connu une croissance importante.

La grande question est de savoir pendant combien de mois la tendance à la hausse va se poursuivre. 

Exemple du prix moyen d’une Honda Fit EX-L 2017 avec 100 000km au compteur.

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page