René Di Fruscia, le pionnier de Subaru

« René Di Fruscia a été un pionnier ! » C’est Richard Fabien, directeur général de la région de l’est et de l’Atlantique chez Subaru Canada, qui décrit ainsi le doyen des concessionnaires québécois de la marque. 

 

Natif de Montréal, René grandit dans le Mile-End. Armé d’un diplôme en gestion de HEC Montréal, il est comptable chez Frank Cristofaro avant de fonder son atelier de carrosserie : Monte-Carlo Auto Body.

C’est en 1976 qu’il devient concessionnaire en achetant Lacordaire Auto à Saint-Léonard, qui offre les Jaguar et les produits British Leyland. Plus tard, il ajoutera les petits 4×4 Suzuki, mais auparavant, une nouvelle marque japonaise l’intéresse : Subaru.

L’Américain Larry Barnes, de Boise en Idaho, est devenu distributeur de la marque au Canada. « En 1978, je l’ai appelé pour demander une présentation, raconte René. Un représentant est venu en avion. À Dorval, il a pris un taxi et s’est rendu à Saint-Léonard… près de Québec ! » Les deux hommes finissent tout de même par se rencontrer et une franchise lui est accordée, la première au Québec. 

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page