Records de vente année après année: le lien avec les permis de conduire

Records de vente année après année: le lien avec les permis de conduire

Pour faire suite à notre édition de février, qui résumait l’année 2017 en chiffres et qui montrait, sans trop de surprise, une autre année record, voici une étude qui pourrait expliquer cette situation. Les chiffres ne mentent pas, même si parfois nous pouvons leur faire dire ce que l’on veut bien leur faire dire…

 

Titulaires de permis de conduire

D’après une étude effectuée par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), entre 1978 et 2016, le nombre de titulaires de permis de conduire au Québec est passé de 3 121 467 à 5 375 648, pas loin du double. Pour l’année 2016, 48,2 % des détenteurs étaient des femmes, elles qui ne représentaient que 37,7 % en 1978.

Entre 1978 et 2002, la majorité des titulaires étaient âgés entre 25 et 44 ans. À partir de 2003, la majorité a basculé dans la tranche des 45 à 64 ans avec un nombre impressionnant de 2 064 513 pour l’année 2016. Si on inclut les 1 047 221 qui avaient 65 ans et plus, c’est plus de la moitié des conducteurs du Québec qui avaient 45 ans et plus. C’est précisément cette tranche d’âge qui a les moyens de changer de véhicule plus souvent et surtout d’acheter du neuf.

 

Répartition du parc automobile

Le parc automobile du Québec en 2016 comptait 6 416 349 véhicules pour 5 375 648 conducteurs, donc 1 040 701 véhicules de plus que le nombre de permis de conduire valides. Par contre, toujours pour la même année, seulement 4 671 968 véhicules de promenade et de camions légers étaient enregistrés à la SAAQ. Il manquait donc 703 680 véhicules pour correspondre à tous les détenteurs de permis de conduire. Pourtant, il y avait un peu plus de 6,4 millions de véhicules sur les routes. Où est l’erreur ? La différence vient des véhicules commerciaux, qui prennent une place de choix avec 1 744 381 enregistrements.

 

Les prochaines années… Des records, oui ou non ?

Des éléments très intéressants se trouvent dans cette étude. Nous pouvons faire dire ce que nous voulons aux chiffres, n’est-ce pas ? Si 703 680 détenteurs de permis de conduire ne possédaient pas de véhicules en 2016, un optimiste vous dirait tout de suite : « Quel beau bassin de clients potentiels! » Sauf que dans les statistiques, il faut se rappeler que plus de la moitié des conducteurs, donc plus de trois millions de personnes, sont âgés de plus de 45 ans et que, de ce nombre, plus d’un million sont âgés de 65 ans et plus. Un pessimiste dira, lui, que le bassin d’acheteurs vieillit trop vite.

Alors, de quel côté êtes-vous ? Optimiste ou pessimiste pour les prochaines années 

Catégories: Daniel Lafrance

À propos de l'auteur

Daniel Lafrance

Depuis plus de 30 ans déjà que je sillonne le monde de l’automobile, au début chez les concessionnaires comme vendeur, directeur commercial et directeur des ventes. Un bon moyen de comprendre le milieu. Ce qui m'a amené à l’édition c’est le travail d’organisateur et de coordonnateur dans le domaine de l’automobile. Je ne suis pas vraiment un maniaque d’autos, j'ai plus tôt un faible pour les camions et les VUS, tout ce qui peux tirer, pousser et travailler fort, ce qui me fascine c’est de voir ces superbes mécaniques à l’œuvre. Je travail surtout dans ce milieu pour rencontrer les gens qui façonnent ce monde et le rend aussi effervescent et surprenant c’est ce qui me passionne. Cofondateur d'AutoMédia.

écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas dévoilée
Les champs requis sont indiqué*