Nissan Leaf 2018: La pionnière contre-attaque !

Au moment même où je m’apprête à vous parler de la Nissan Leaf 2018, une nouvelle surgit dans mon courrier électronique : la Ville de Montréal vient d’en acheter 100 ! Comme preuve, Valérie Plante en compagnie de Joni Paiva, président de Nissan Canada, qui remet une clef symbolique à la toujours souriante mairesse de Montréal.

On s’entend que les municipalités du Québec sont des clientes idéales pour les véhicules électriques. Leurs inspecteurs peuvent ainsi vaquer quotidiennement à leurs services publics dans un périmètre qui met rarement en danger l’autonomie du VÉ, tout en faisant la promotion de la mobilité zéro émission, un cheval de bataille privilégié des gouvernements par les temps qui courent.

Cela dit, l’offre des VÉ est de plus en plus généreuse. Le consommateur doit faire ses devoirs avant de choisir. Or, en supposant que la Ville de Montréal ait fait ses propres devoirs, le portrait est le suivant : sur les 129 VÉ qu’elle possédait, 107 étaient déjà des Leaf de première génération.

Ou bedon Joni est un sacré vendeur, ou bedon la Leaf 2018 de 2ième génération a des atouts suffisamment irrésistibles pour écarter la compétition. Ce qui nous amène à formuler la question : quels sont ces atouts ?

 

Deux points forts

# 1 L’autonomie augmentée

Les statistiques ont beau prouvé encore et encore que les Canadiens parcourent en moyenne seulement 41 km par jour, les consommateurs souhaitent un VÉ dont l’autonomie les rassure. Puisque celle de la Leaf 2018 atteint désormais 242 km, elle devrait rassurer. Et nous savons déjà que Nissan offrira d’ici quelques mois l’option d’une batterie encore plus puissante, à la Tesla.

 

# 2 La e-Pedal

Un trait de génie doublé d’une excellente opération de marketing ! Le conducteur peut activer sur la console au plancher un interrupteur qui fait de l’accélérateur la seule pédale nécessaire pour conduire la Leaf. Enfoncez-la, vous avancez; levez le pied, vous freinez en régénérant de l’énergie (plus efficacement qu’en mode B). En cas d’urgence, une pédale de frein classique se dresse toujours à gauche. Mais en apprenant à moduler correctement la e-Pedal de série (une affaire de cinq minutes), on ne veut plus s’en passer. Et lorsqu’elle est enclenchée et que notre pied n’y touche pas, la Leaf reste parfaitement immobile dans une pente et dans le trafic, sans avancer toute seule comme avec une transmission automatique.  

 

Autres atouts

  • Nouvelle carrosserie Signature Design. En deux mots : plus discrète. La grille « V-Motion » moirée de bleu (comme des garnitures extérieures et intérieures), le toit « flottant » et les feux arrière « boomerang ».
  • Nouveau moteur électrique de 110 kw (au lieu de 80).
  • La batterie qui passe de 30 kWh à 40 sans être plus grosse.
  • Densité énergétique : + 33%
  • Puissance : 147 ch (+ 37%)
  • Couple : 236 lb-pi (+ 26%)
  • Le même câble de recharge de série fonctionne pour les prises 120V (L1) et 240V (L2)

 

Moins convaincant…

Le système ProPilot Assist qui fournit un semblant de conduite autonome. Oui, il peut alléger la fatigue du conducteur dans un bouchon mais il requiert toujours son attention et il ne révolutionne rien.

 

La Leaf, c’est aussi…

  • 310 000 unités vendues dans le monde depuis 2010.
  • Objectif : un million d’ici 2022.
  • 6 121 unités vendues au Canada entre juillet 2011 et mars 2018.
  • L’an dernier, les concessionnaires Nissan n’ont pu satisfaire la demande puisque la production du modèle 2017 s’est terminée en juin.
  • Toujours en 2017, le Québec a gobé 48% des Leaf disponibles versus 30% en Ontario et 22% en Colombie-Britannique, mais la tendance change. Le score Québec-Ontario a déjà été de 63%-15% et, depuis six mois, l’Ontario multiplie les bornes de recharge rapide (niveau L3) et les incitatifs atteignent désormais 14 000$ (contre 8 000$ ici). « Achète une Leaf et on te donne une Versa », résume avec justesse François Lefèvre, directeur sénior chez Nissan Canada.
  • En février 2018, record de 179 ventes, puis 423 en mars, un nouveau record ! Pendant le même mois : 248 Chevrolet Bolt. « Les autres n’ont peut-être pas d’inventaire mais nous, on l’a », affirme M. Lefèvre en faisant allusion à l’usine de Smyrna, au Tennessee, qui tourne à plein régime.

 

 

Nissan Leaf SL 2018
Nissan Leaf SL 2018

Les 3 versions

S = 35 998$

Partagez l'article

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page