Mitsubishi Outlander PHEV 2023 : le lancement le plus important en 20 ans d’histoire au Canada 

C’est ainsi que le président et chef de la direction de Mitsubishi Canada, Kenji Harada, a qualifié l’arrivée au pays de son nouvel Outlander PHEV 2023. Le dévoilement à la presse canadienne de ce nouveau modèle phare pour la marque a eu lieu à Vancouver dans la première semaine de décembre. AutoMédia était sur place. 

 

Pour Steve Carter, directeur marketing, cette déclaration illustre clairement la confiance du constructeur en cette seconde génération de l’Outlander PHEV : « Ce modèle rassemble les deux principales forces de notre marque, soit notre technologie de traction intégrale S-AWC ainsi que notre technologie hybride branchable. » Il rappelle au passage qu’après avoir été la première à introduire un modèle PHEV dans le segment avec l’Outlander hybride de première génération en 2017, Mitsubishi renouvelle son avance en étant l’un des premiers à offrir une seconde génération, revue et améliorée. 

Le constructeur a d’ailleurs déplacé en sol canadien pour l’occasion, directement du Japon, Kentaro Honda, ingénieur en chef du segment, qui est derrière la conception du PHEV, ainsi que Dr Kaoru Sawase, Ph. D., ingénieur chargé du développement et du perfectionnement de la technologie S-AWC. Tous deux ont pu témoigner en détail de l’unicité de ces technologies respectives, qui sont toutes deux mises à contribution pour amener l’expérience de conduite du nouvel Outlander PHEV 2023 à un niveau inégalé.

 

Steve Carter, directeur marketing, Mitsubishi Canada

Carter ajoute : « Nos concessionnaires demandent non seulement de nouveaux produits, mais surtout de nouveaux produits qui sauront répondre aux besoins réels des consommateurs. C’est précisément ce que va accomplir notre nouvel Outlander PHEV. » Ce sera particulièrement vrai pour le marché du Québec, qui représente près de 45 % des ventes totales de la marque au pays, mais aussi où plus de 60 % des Outlander PHEV de première génération vendus au Canada ont été livrés.

 

copropriétaire et directeur général de Québec et Ste-Foy Mitsubishi, François Roy
François Roy, copropriétaire et directeur général de Québec et Ste-Foy Mitsubishi.

Interrogé à ce sujet, le copropriétaire et directeur général de Québec et Ste-Foy Mitsubishi, François Roy, abonde dans le même sens : « Honnêtement, quand on regarde la qualité de finition du véhicule, la performance de la traction intégrale, l’espace pour sept passagers, les subventions qui amènent le prix du véhicule à un niveau hautement compétitif… je ne vois pas quel autre modèle de VUS PHEV peut réellement nous faire concurrence en date d’aujourd’hui ! » Et avec plus de 500 réservations en banque entre ses deux concessions, on peut affirmer que la clientèle partage son avis ! « Tous les avantages sont sur notre côté et les clients nous le démontrent clairement ; on n’a jamais vu un tel engouement des acheteurs alors qu’ils réservent leur véhicule sans même le voir en personne », mentionne M. Roy, selon qui la qualité de construction du véhicule et l’insonorisation supérieure font partie des éléments particulièrement impressionnants du nouveau modèle. 

Don Ulmer, directeur principal, stratégie d’entreprise et sur les produits chez Mitsubishi Canada

Un véhicule équilibré et sans compromis

Si l’ensemble de la présentation faite à la presse se résumait en un seul mot, ce serait celui-ci : équilibre. Don Ulmer, directeur principal, stratégie d’entreprise et sur les produits chez Mitsubishi Canada, explique : « Le segment des VUS compacts est le plus populaire au Canada. En produisant le nouvel Outlander, nous nous sommes assurés qu’il réponde à l’ensemble des besoins et des priorités des acheteurs. » Espace et polyvalence pour toute la famille, traction intégrale S-AWC, sept passagers, plus grande autonomie 100 % électrique sont autant d’éléments qui contribuent à l’engouement des consommateurs pour le nouveau véhicule phare de la marque. M. Ulmer ajoute que plusieurs nouvelles fonctionnalités sont particulièrement rares dans le segment : « Par exemple, les quatre options de recharge, incluant avec une borne de niveau 3, ou encore l’ajout de la pédale innovante permettant de gérer à la fois l’accélération et la décélération d’un seul pied, sont des caractéristiques très rares dans le segment. »

 

Don Ulmer souligne par ailleurs qu’une fois au volant du véhicule, il est très facile de s’y retrouver, et ce, quel que soit le niveau de connaissance de l’acheteur par rapport à la conduite hybride ou électrique. « Nous nous sommes assurés que le véhicule soit aussi facile à utiliser que possible, tout en permettant à ceux qui souhaitent contrôler davantage les différents modes de conduite du véhicule de pouvoir le faire en toute simplicité. » Ainsi, il est possible de basculer entre les quatre niveaux de conduite électrique et les sept modes de traction intégrale d’une simple commande.

 

Carter tient à préciser que c’est également vrai en ce qui concerne l’autonomie du véhicule. « L’Outlander PHEV rend possibles des déplacements en mode 100 % électrique, tout en retirant l’anxiété liée à l’autonomie que vivent certains acheteurs devant les modèles électriques. » À cet effet, le nouveau modèle profite d’un gain de 54 % de son autonomie électrique grâce aux batteries de 20 kWh, en plus d’un gain d’autonomie de 33 % du moteur à essence en raison du réservoir qui passe de 42 à 56 litres. 

Une compétition… positive !

D’avoir été les premiers dans le segment à offrir un produit PHEV a représenté un défi certain sur le plan de la considération même du véhicule, qui demeurait. Mais pour le directeur marketing Steve Carter, la venue de plusieurs nouveaux concurrents dans le segment aura été très positive : « Avec les années et l’arrivée de plusieurs rivaux, le segment des VUS hybrides branchables n’est plus méconnu. Ils sont passés d’un produit très niché à des véhicules intéressants pour une grande quantité d’acheteurs », affirme-t-il. Autre indicateur fort important à ses yeux : le pourcentage de ventes de VÉ au Canada qui s’élève, pour la première fois, à plus de 8 % des ventes totales pour la première moitié de 2022. Cette tendance, en hausse constante, illustre bien l’appétit des consommateurs, qui sont de plus en plus nombreux à considérer un modèle électrique ou hybride branchable dans leur processus de magasinage. On parle de plus du quart d’entre eux, pour la moyenne nationale. Ce qui est assurément plus élevé en sol québécois.

 

Le Rav4 Hybride branchable est un des concurrent direct au Mitsubishi Outlander PHEV.
Le Rav4 Hybride branchable est un des concurrent direct au Mitsubishi Outlander PHEV.

« Nous savons que nos rivaux éprouvent de la difficulté à répondre à la demande croissante pour ce type de produit actuellement et nous déployons tous les efforts pour tirer parti de cette situation et amener un maximum d’unités au Canada. » 

 

Ainsi, avec la demande accrue pour des véhicules électrifiés ainsi que la concurrence désormais omniprésente dans le segment des VUS PHEV, concurrence qui contribue à l’intérêt des acheteurs envers ces modèles, les astres sont alignés pour que l’Outlander PHEV connaisse un grand succès, et le constructeur japonais a bien l’intention d’en profiter. « Nous savons que nos rivaux éprouvent de la difficulté à répondre à la demande croissante pour ce type de produit actuellement et nous déployons tous les efforts pour tirer parti de cette situation et amener un maximum d’unités au Canada. » 

 

Interrogé à ce sujet, François Roy semblait particulièrement enthousiaste quant à l’avenir rapproché de ce nouveau modèle : « Sur la base des performances de ventes de PHEV des années précédentes, le constructeur nous a informés que le Québec et la Colombie-Britannique allaient être favorisés quant à la distribution de la production canadienne », se réjouit-il. 

 

Jean-François Cromp, représentant aux ventes chez Giroux Mitsubishi

Alors que 87 % des ventes de l’Outlander PHEV de première génération concernaient des clients provenant d’autres marques, tous les espoirs sont permis pour la marque, puisque plusieurs de ces conducteurs montrent un intérêt prononcé quant à renouveler leur expérience au volant de cette version revue et améliorée. Jean-François Cromp, représentant aux ventes chez Giroux Mitsubishi, en témoigne : « Dès que le modèle est sorti au Japon, il y a plus d’un an, on a commencé à avoir des appels de clients actuels qui souhaitaient commander le leur ! » Mais M. Cromp a également plusieurs conducteurs d’autres marques sur sa liste. « J’ai plusieurs propriétaires de RAV4 Prime qui attendent leur nouvel Outlander PHEV avec impatience. D’une part, ils savent que ce sera la référence dans le segment et, d’autre part, en raison de la demande et de la grande rareté du modèle qu’ils possèdent, le changement leur permet du même coup de profiter d’une excellente valeur de revente », explique celui qui vend des Mitsubishi à Sainte-Agathe depuis l’ouverture de la concession, il y a plus de neuf ans.

Sur le plan technique, le nouvel Outlander PHEV est largement supérieur à son prédécesseur, à tous les niveaux. Autonomie améliorée, puissance accrue, traction intégrale S-AWC perfectionnée avec deux moteurs électriques et une distribution du couple optimisée… sans parler de l’ensemble des améliorations déjà arrivées sur le marché l’an dernier dans l’Outlander à essence. 

 

Ayant déjà parcouru 700 km au volant du sien, M. Roy parle en connaissance de cause : « C’est comme si on avait sauté deux ou trois générations en matière de qualité et d’insonorisation. Au point où je dois regarder dans le tableau de bord pour savoir si le moteur à essence tourne ou pas ! » Il ajoute que depuis l’arrivée des premières unités en concession, la réaction des clients est au-delà de ses attentes. « La plupart ont déjà vu les images de l’extérieur et sont au courant des spécifications sur papier, mais lorsqu’ils ouvrent la porte et s’assoient dedans, c’est toujours un gigantesque WOW. Personne ne s’attend à un tel niveau de finition et de confort ! »

Jean-François Cromp et Francis Roy saluent également tous deux l’ajout d’une nouvelle thermopompe qui permet, contrairement au modèle de génération précédente, d’utiliser le mode 100 % électrique dès le démarrage, même en hiver. Ce que les tout premiers acheteurs prenant possession de leur Outlander PHEV seront à même d’apprécier dès leurs premières sorties, à l’aube des fêtes !



Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page