Mitsubishi : la plus forte hausse de ventes au Québec et au Canada en 2021

Malgré la pandémie et les contraintes engendrées par la pénurie de puces électroniques, l’année 2021 s’est conclue par des records de ventes pour la société Ventes de véhicules Mitsubishi du Canada (VVMC), et ce à l’échelle nationale et provinciale.

Les ventes de la filiale canadienne de Mitsubishi ont atteint 23 644 unités en 2021, nous apprend le constructeur. Par rapport aux 16 092 unités livrées l’année précédente, cela représente une augmentation de 47 %.

Le portrait au Québec est similaire d’après les chiffres compilés par AutoMédia. VVMC a vendu 7 857 véhicules l’année dernière comparativement à 5 822 l’année dernière, soit un gain de 35 %.

Autant de succès au Québec

Au Québec, province où 33,2 % des produits Mitsubishi ont trouvé preneurs, cette marque nipponne a aussi été celle qui a affiché la plus forte hausse annuelle. Elle occupe la première place du podium des ventes devant Porsche (+26,1 %) et Volvo (+23,4 %). 

Voilà une excellente amorce pour 2022, année où VVMC célébrera son 20e anniversaire de fondation. 

Cette performance commerciale se reflète dans les ventes de tous les utilitaires de la marque, là aussi du point de vue national et provincial. Cette situation a sans doute été favorisée par le lancement d’une nouvelle génération de l’Outlander à motorisation thermique et d’une version modernisée de l’Eclipse Cross. 

L’Outlander PHEV se fait attendre

Pour l’Outlander PHEV, les choses sont différentes. En effet, la nouvelle génération de cette variante hybride branchable de l’Outlander se fait attendre. Au Canada, on ne l’attend pas avant la seconde moitié de 2022. 

Pour tenter de pallier ce délai, en février dernier, VVMC a introduit l’Outlander PHEV 2021. Il s’agit d’une version améliorée de l’utilitaire hybride branchable qui a été jusqu’ici le modèle du genre le plus populaire au pays. Cet utilitaire est doté d’un moteur électrique plus puissant (70 kW plutôt 60 kW) et d’une batterie de plus grande capacité (13,8 kWh plutôt 12,0) qui hausse l’autonomie électrique optimale de 35 à 39 km. Cette initiative plutôt timide n’a cependant pas suffi à contenir le déclin des ventes de l’Outlander PHEV, qui affiche un recul en 2021 au Canada (-31,7 %) et au Québec (-33,5 %).

Kenji Harada est le président et chef de la direction de Ventes de véhicules Mitsubishi du Canada.

Testament de la capacité d’adaptation

Compte tenu du succès global obtenu l’an dernier par la marque, le président et chef de la direction de Ventes de véhicules Mitsubishi du Canada, Kenji Harada, qualifie 2021 de « testament de la capacité d’adaptation de Mitsubishi Motors », dans un communiqué publié au début du mois. 

« Alors que nous continuons à naviguer dans un environnement toujours changeant et difficile, l’accent que nous mettons sur le partenariat avec nos concessionnaires continuera à être le moteur de notre succès. En 2022, nous célébrerons nos 20 ans au Canada et, au cours de cette année charnière, nous avons l’occasion de faire une fois de plus un grand pas en avant avec le lancement du tout nouveau Outlander PHEV », conclut M. Harada.

Rappelons que M. Harada a succédé à Juyu Jeon en juillet dernier. À l’emploi Mitsubishi Motors Corp. depuis plus de 25 ans, il occupait auparavant le poste de directeur général de la division du Vietnam et de la Malaisie du constructeur.

Photos : Mitsubishi

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page