Mitsubishi Eclipse Cross 2022: Premier vent de changement

Ventes de véhicules Mitsubishi du Canada n’en démord pas : la compagnie veut projeter une nouvelle image, alors quoi de mieux qu’une nouvelle année et un nouvel Eclipse Cross 2022 pour faire un premier pas dans la bonne direction.

Ce multisegment, arrivé chez nous en 2018, propose une silhouette stylée qui délaisse volontairement le look purement utilitaire pour un autre plus stylé, comme un coupé, comme un BMW X4 ou un Infiniti QX55. Il tire son inspiration du prototype e-EVOLUTION présenté au Salon de Montréal en janvier 2019 et qui servira aussi d’étalon au nouvel Outlander attendu très bientôt.

 

Une flamme à rallumer

Durant l’année-calendrier 2019, l’Eclipse Cross a représenté 20% des ventes de Mitsubishi au Canada (5 101 unités sur un total de 25 535 – un 3e record national consécutif). En 2020, légère baisse, soit 18% des ventes (2 972 EC sur 16 092 ventes canadiennes, 32% de ces EC provenant du Québec). Par ailleurs, l’EC est resté le 5e modèle le plus vendu de la marque dans le monde entier.

Le constructeur a donc jugé bon de lui payer la traite pour la cuvée 2022 dans le cadre d’une refonte de mi-cycle.

« À mes yeux, il s’agit davantage qu’un simple rafraîchissement, Étant donné que nous voulons être perçus comme des innovateurs, il nous a fallu être audacieux, » a confié à AutoMédia Juyu Jeon, alias JJ, président-directeur général de VVMC depuis le 1 avril 2019.

Juyu Jeon, alias JJ, président et chef de la direction de Ventes de véhicules Mitsubishi du Canada.
Juyu Jeon, alias JJ, président et chef de la direction de Ventes de véhicules Mitsubishi du Canada.

Les principales modifications de l’Eclipse Cross 2022 :

  • L’abandon de la controversée bande lumineuse qui scindait la lunette arrière en deux, du coup améliorant la visibilité et, selon plusieurs, l’esthétisme ;
  • Le retrait aussi du pavé tactile pour simplifier l’utilisation du système d’infodivertissement ;
  • Une longueur totale allongée de 140 mm au bénéfice des passagers de la banquette et des bagages, tout en se distinguant davantage du RVR ;
  • Un écran central qui passe à 8 po dans les quatre versions (ES, SE, SEL et GT) ; 
  • La navigation confiée à TomTom ;
  • Les SEL et GT avec affichage tête haute ;
  • Le châssis et la suspension désormais moins affectés par le roulis.

Le moteur reste le 4-cylindres 1,5L turbo de 152 chevaux et 184 lb-pi de couple associé à une boîte CVT (pas de manuelle).

 

Steve Carter, directeur du marketing chez Mitsubishi Canada.

« On avait cru que le client principal de l’EC viendrait des propriétaires de Lancer. Nous nous sommes trompés. Pour 74% des acheteurs de l’EC, il s’agit en fait de leur tout premier véhicule Mitsubishi » – Steve Carter.

Le client a (souvent) raison

Le vent de changement qui secoue Mitsubishi, et qui en fera tout autant avec chacun de ses modèles futurs, est aussi soufflé par les clients de la marque. Le fabricant écoute attentivement ce qu’ils ont à dire.

« Par exemple, ce sont nos clients qui ont demandé qu’on laisse tomber la « barre » à l’arrière, dit Steve Carter, directeur du marketing. C’est également eux qui nous ont demandé plus de sophistication et plus d’espace cargo (+ 18%). »

Les clients changent et Mitsubishi avec. « On avait cru que le client principal de l’EC viendrait des propriétaires de Lancer. Nous nous sommes trompés. Pour 74% des acheteurs de l’EC, il s’agit en fait de leur tout premier véhicule Mitsubishi. Et ce sont surtout des femmes. Nous avons donc modifié notre marketing en conséquence », explique Steve Carter.

« Dans l’esprit des gens qui le magasinent, le point fort de l’EC est d’abord l’AWD, dans 26% des cas. Ensuite le luxe, l’espace de chargement, le look et le format facile à stationner. Puis on finit par l’acheter pour sa traction intégrale, sa garantie et son rapport valeur-prix », précise Kristy Singer, directrice de la planification des produits

2022 Mitsubishi Eclipse Cross

 

Les marchands font leur part

Le changement d’image implique forcément un Programme Image pour les 93 concessionnaires Mitsubishi du Canada (34 au Québec). « Au moment où on se parle, nous a confié JJ, 17 établissements ont complété leur transformation et 6 sont en train de le faire. Nous devrions en avoir plus mais, bien sûr, la pandémie a ralenti les choses. » 

Partagez l'article

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page