Le chiffre du jour : 10 millions de Camry produites aux États-Unis

Le Kentucky est bien connu pour sa célèbre course de chevaux, le Kentucky Derby, ses producteurs de whisky et de bourbon, mais aussi pour ses… Camry ! C’est dans cet État voisin du Midwest, à Georgetown, que sont produites ces berlines intermédiaires de Toyota. Or, le 21 juillet dernier, l’usine qui les produit a annoncé avoir livré sa 10 millionième Camry.

En quittant la chaîne d’assemblage qui l’a vu naître dans l’usine Toyota Motor Manufacturing Kentucky (TMMK), la berline jubilaire, une Camry SE blanche, a marqué du même coup le 35e anniversaire des installations.

C’est en décembre 1985 que Shoichiro Toyoda, alors président de Toyota Motor Corporation, annonce l’emplacement de ce qui sera la première usine de l’entreprise en sol américain. La construction des installations de TMMK à Georgetown commence de l’année suivante, au printemps. À l’époque, ce sera la plus grande usine de Toyota. Puis, la première Camry est produite en mai 1988.

L’usine TMMK a produit sa première Camry en mai 1998.

Toujours aussi gigantesque

Aujourd’hui, TMMK emploie plus de 7 000 personnes. Ses trois chaînes d’assemblage et le reste de ses installations couvrent une surface supérieure à 8,1 millions de pieds carrés, soit l’équivalent de 169 terrains de football sous un même toit !

Sur les chaînes numéro 1 et 2, on produit des Toyota Camry ordinaires et hybrides de la huitième génération, des Avalon sur la chaîne numéro 1 et des Lexus ES 300h et ES 350 sur la chaîne numéro 3.

Cette vue aérienne prise en 2017 donne une idée de l’ampleur des installations de TMMK.

Depuis janvier 2020, la chaîne d’assemblage numéro 3 produit également des RAV4 hybrides. D’ailleurs, en mars dernier, un de ces utilitaires électrifiés est devenu le 13 millionième véhicule produit par cette usine en 33 années d’activité.

Photos : Toyota

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page