L’AWD des Toyota hybrides: Un argument de plus

Il y a quelques jours, Toyota Canada a invité AutoMédia à faire l’essai de ses modèles hybrides à traction intégrale sur la piste de Calabogie Motorsports Park, pas loin d’Ottawa. On y avait réuni un bel éventail de véhicules hybrides à rouage intégral aux côtés des versions non hybride des mêmes véhicules. Les invités ont donc pu comparer les modèles de RAV4 ainsi que les Venza et Sienna 2021. Par: Gilles Pilon. 

J’ai participé à cet essai en me mettant dans les souliers d’un représentant aux ventes Toyota. Je crois que ce dernier a tout intérêt à bien comprendre les qualités des hybrides qu’il vend. Lorsque la simple économie de carburant ne suffit pas à convaincre l’acheteur sceptique, il n’a qu’à expliquer les capacités AWD du modèle hybride pour que son argument de vente devienne franchement convaincant. 

 

Lorsque la simple économie de carburant ne suffit pas à convaincre l’acheteur sceptique, il n’a qu’à expliquer les capacités AWD du modèle hybride pour que son argument de vente devienne franchement convaincant. 

 

Le champion

À preuve, dans la comparaison des RAV4, la version hybride nous est apparue comme la plus plaisante à manier, la plus réactive en situation de transition dans l’exercice du slalom sur neige. Évidemment le modèle à essence avec groupe TRD s’est montré un peu plus à l’aise dans les situations hors route plus intenses, mais l’hybride n’a pas eu à rougir de ses performances.

La nouvelle Sienna, pour sa part, met la barre haute vis-à-vis les autres fourgonnettes sur le marché. Non seulement consomme-t-elle comme une compacte, mais son système de traction intégrale en fait un véhicule qui ne redoute pas les routes enneigées. Qui plus est, son grand empattement ne sert pas seulement son volume intérieur mais aussi son confort de roulement.

Quant à la Prius, les conditions hivernales du Québec ne lui font pas peur non plus. En vertu de son dégagement au sol plus réduit, on ne parle pas ici des prouesses du RAV4, mais elle est étonnante d’adhérence et de maniabilité, un atout indéniable sur les chemins blancs de la Belle Province.

 

Des cartes gagnantes

Si Toyota ne s’est pas encore aventurée dans l’arène des véhicules 100% électriques (mais ce sera pour bientôt a-t-elle promis), elle offre en attendant la gamme d’hybrides la plus étendue de l’industrie, ce qui n’est pas pour déplaire aux angoissés de la panne électrique. 

Ses systèmes de traction intégrale, alliés à l’économie de carburant réalisée par ses hybrides, procurent aux concessionnaires de la marque une main gagnante. 

 

 

 

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page