La saison des nids-de-poule

La saison des nids-de-poule

Le printemps amène le beau temps et deux possibilités de tenir tous vos employés de l’atelier occupés. La première vague, ce sont les changements de pneus pour la saison estivale et aussi la réparation des dommages causés par les nids-de-poule de nos routes.

SiriusXM

 

Un problème annuel

Chaque année, la saison des nids-de-poule fait son apparition sur tout le territoire québécois, un cauchemar pour les automobilistes qui, cependant, peut devenir une source de revenu supplémentaire non négligeable pour votre département de service. Le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Pour la ville de Montréal, en 2017, 53 864 nids-de-poule ont été répertoriés (contre 45 768 en 2016). Bon an, mal an, entre 60 000 et 90 000 nids-de-poule se creusent à Montréal seulement. Imaginez alors pour toute la province !  

Des millions de dollars en réparation sur les véhicules de toutes sortes sont dépensés chaque année. Il est très facile de devoir débourser un minimum de 300 $ à 500 $ de réparation par impact et les dommages peuvent souvent être beaucoup plus élevés. Il faut donc que votre département de service puisse profiter de cette occasion annuelle. Pourquoi ne pas rappeler à votre clientèle que vous êtes le mieux placé pour effectuer les réparations de ce genre pour son véhicule, en offrant des facilités, par exemple un véhicule de remplacement ou un service de limousine pour son transport pendant les réparations ? Faites circuler l’information via votre site Web et vos réseaux sociaux, et pourquoi ne pas mettre votre service à la clientèle ou même vos représentants dans le coup avec un appel de courtoisie à vos clients pour leur rappeler tout simplement que vous êtes la solution à leur problème si jamais ils sont pris sur la route avec une avarie ?

 

Toujours être proactif  

Sur le territoire de l’île de Montréal, en 2017, la moyenne de réparations de nids-de-poule a été de 1765 par jour. C’est un chiffre impressionnant. Le nombre d’impacts que crée chaque trou doit être incalculable et, par le fait même, les risques de dommage sur les véhicules sont inévitables.

Alors pourquoi ne pas être prêt et même prendre de l’avance en sensibilisant votre clientèle et surtout votre personnel ? Recueillez de l’information auprès de votre municipalité sur les recours possibles lors d’un incident du genre et pourquoi ne pas aiguiller vos clients avec les informations reçues ? Faites de même avec quelques compagnies d’assurance. Votre client vous en sera très reconnaissant.

Catégories: Daniel Lafrance

À propos de l'auteur

Daniel Lafrance

Depuis plus de 30 ans déjà que je sillonne le monde de l’automobile, au début chez les concessionnaires comme vendeur, directeur commercial et directeur des ventes. Un bon moyen de comprendre le milieu. Ce qui m'a amené à l’édition c’est le travail d’organisateur et de coordonnateur dans le domaine de l’automobile. Je ne suis pas vraiment un maniaque d’autos, j'ai plus tôt un faible pour les camions et les VUS, tout ce qui peux tirer, pousser et travailler fort, ce qui me fascine c’est de voir ces superbes mécaniques à l’œuvre. Je travail surtout dans ce milieu pour rencontrer les gens qui façonnent ce monde et le rend aussi effervescent et surprenant c’est ce qui me passionne. Cofondateur d'AutoMédia.

écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas dévoilée
Les champs requis sont indiqué*