La parade : participant ou absent ?

La parade : participant ou absent ?

Tout le monde a entendu parler du principe de la parade : tu es dedans ou tu la regardes passer. Ou encore cet autre selon lequel 20% des gens sont très actifs et performants versus 80% des individus qui sont, disons-le, seulement présents. Si on amalgame les deux constats, on peut dire que dans le 20% des gens actifs, il y en a forcément quelques-uns qui mènent la parade. Ces meneurs sont souvent des innovateurs. Les autres membres du peloton essaient d’imiter les meneurs, d’être proactifs et inventifs; ils suivent définitivement la parade, ils tentent d’émuler les leaders, ils suivent la tendance mais, malgré leurs efforts, ils sont souvent un pas derrière.

Quant aux autres, ceux qui forment le 80%, plusieurs d’entre eux ne sont même pas au courant qu’il y a une parade…

Discussions révélatrices

Je m’en vais où avec mon histoire de parade ? Je vais vous le dire : lors d’un récent rassemblement de concessionnaires, je discutais avec quelques propriétaires en échangeant des questions très simples et il était facile de voir si j’avais devant moi un meneur, un participant ou quelqu’un qui ignorait tout bonnement qu’un défilé avait lieu sous ses yeux.

D’entrée de jeu, ma question toute simple est « Comment vont les affaires ? ». Il faut être attentif à la réponse que l’on reçoit mais il faut aussi creuser juste un peu, ne pas se contenter d’un « oui, ça va » ou d’un « pas pire ». Il faut ajouter deux ou trois petites questions en rafale, comme « Quels sont tes résultats ? », « En es-tu satisfait ? », « Que fais-tu pour y arriver? ».

Les meneurs vous diront avec fierté ce qu’ils font pour mériter leurs succès. Ils abordent sans gêne leurs trucs et astuces innovatrices. De toutes façons, ils sont toujours à la recherche de nouveaux moyens pour mousser leurs ventes et ils multiplient les occasions – comme une simple conversation – pour mesurer leurs actions et vérifier qu’ils vont dans la bonne direction. Ils cherchent constamment à renforcer les bonnes stratégies et à éliminer les gestes qui ne rapportent pas grand chose.

Leurs compagnons et compagnes de peloton regardent attentivement ce qui se passe autour d’eux et réagissent après avoir été témoin d’une idée ou d’une façon de faire qui semble faire partie d’une recette à succès. Comme ils sont en réaction, ils doivent modifier un peu l’action à poser pour ne pas copier littéralement ; et comme ils sont un peu en retard sur la bonne façon de faire, ils seront toujours deuxièmes.

Finalement, quand je pose ma première question au sujet de l’état de santé des affaires et que j’entends quelque chose comme « Bof! Petit train va loin » ou « Comme d’habitude, rien de nouveau », j’en déduis que mon interlocuteur accomplit les choses comme il les faisait l’année dernière et les années précédentes. Au chapitre des initiatives, c’est le vide absolu.

Je vous laisse donc sur cette autre question : « Vous vous situez où dans la parade ? »

 

Catégories: Daniel Lafrance

À propos de l'auteur

écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas dévoilée
Les champs requis sont indiqué*