Groupe Olivier

La main-d’oeuvre: le plus grand défi en 2018 pour le Groupe Olivier

La gestion des ressources humaines aura été le plus gros défi du Groupe Olivier en 2018, surtout pour ses concessions en région.

 

«C’est un besoin plus criant comme à Sept-Îles ou à Baie-Comeau, par exemple», s’exprime Jacques Olivier Jr, président du Groupe Olivier. «C’est un défi de garder les gens compétents dans des postes de techniciens ou de commis aux pièces, en plus que c’est difficile de combler ces postes. On recherche souvent de cette expertise. Ça ne court pas dans les rues!»

En tout, le groupe aura vendu 7064 véhicules en 2018, dont 3301 véhicules neufs et 3763 d’occasion.

 

Mais par dessus tout, 2018 aura été une année pleine de défis avec les récentes acquisitions faites durant l’année précédente à Baie-Comeau (Boulevard Hyundai, Boulevard Kia et Vision Chrysler). Ce qui place le Groupe Olivier dans un vaste territoire qui s’étend de la Rive-Sud de Montréal, jusqu’au Nouveau-Brunswick (Grand-Sault), en passant par le Bas-Saint-Laurent (Kamouraska) et la Côte-Nord (Baie-Comeau et Sept-Îles).

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page