La main-d’oeuvre: le plus grand défi en 2018 pour le Groupe Olivier

La main-d’oeuvre: le plus grand défi en 2018 pour le Groupe Olivier

La gestion des ressources humaines aura été le plus gros défi du Groupe Olivier en 2018, surtout pour ses concessions en région.

 

«C’est un besoin plus criant comme à Sept-Îles ou à Baie-Comeau, par exemple», s’exprime Jacques Olivier Jr, président du Groupe Olivier. «C’est un défi de garder les gens compétents dans des postes de techniciens ou de commis aux pièces, en plus que c’est difficile de combler ces postes. On recherche souvent de cette expertise. Ça ne court pas dans les rues!»

Sirius: Application

En tout, le groupe aura vendu 7064 véhicules en 2018, dont 3301 véhicules neufs et 3763 d’occasion.

 

Mais par dessus tout, 2018 aura été une année pleine de défis avec les récentes acquisitions faites durant l’année précédente à Baie-Comeau (Boulevard Hyundai, Boulevard Kia et Vision Chrysler). Ce qui place le Groupe Olivier dans un vaste territoire qui s’étend de la Rive-Sud de Montréal, jusqu’au Nouveau-Brunswick (Grand-Sault), en passant par le Bas-Saint-Laurent (Kamouraska) et la Côte-Nord (Baie-Comeau et Sept-Îles).

 

Des ventes relativement stables 

En tout, le groupe aura vendu 7064 véhicules en 2018, dont 3301 véhicules neufs et 3763 d’occasion. Le chiffre d’affaires s’est élevé à plus de 256 millions $. «Ça a été plutôt stable en termes d’unités en 2018. Par contre, la comparaison avec 2017 est impossible  puisqu’il y a eu des acquisitions», commente M. Olivier. «Les ventes dans les concessions Hyundai étaient au rendez-vous et Nissan continue sur sa lancée.»

Il souligne que les modèles Nissan Qashqai et Hyundai Kona ont été des surprises. «Le Qashqai a pris son envol. Et ça a été un gros succès pour le Kona. Ça fait longtemps que j’ai vu un nouveau modèle partir sur les chapeaux de roues. Ça nous a pris un peu de court», ajoute-t-il, en spécifiant que le segment des VUS compacts est vraiment en expansion.

D’ailleurs, le Hyundai Kona EV (électrique) promet de bonnes ventes. «Je n’ai jamais vu autant de précommandes pour un seul véhicule comme ça!»

L’année 2019 sera sous le signe de la consolidation des acquis des dernières années. «Mais on garde l’oeil ouvert sur trois ou quatre concessions dans un marché donné», conclut M. Olivier.

 

Sur la photo: 

Jacques Olivier Jr, président du Groupe Olivier.

Catégories: Actualités

À propos de l'auteur

Paul-Robert Raymond

Actuellement journaliste pupitreur à temps plein au quotidien Le Soleil à Québec, Paul-Robert Raymond collabore également dans les pages Auto et rédige également des textes sur l’aviation dans le même journal. Il a fondé le Magazine AutoLogique dans les années 1990, dans la foulée de l’émergence d’Internet.

écrire un commentaire

<