Hyundai Kona 2018: chaud, chaud, chaud…

Hyundai Kona 2018: chaud, chaud, chaud…

En avril dernier, le Kona était le numéro un des ventes dans sa catégorie au Québec. Ce n’est pas très surprenant. Le nouvel utilitaire sous-compact de Hyundai a tout pour plaire.

 

Les plus

Beau : Il attire l’œil et il plaît à une grande majorité d’individus. Jeune ou âgé, homme ou femme, les réactions observées par votre humble serviteur durant ses deux semaines d’essais sont presque toujours positives. Même scénario à l’intérieur de la cabine. Tout est bien rangé et bien fini (outre l’utilisation de certain plastiques). Les occupants profitent d’un bon nombre d’équipements et les places avant donnent amplement de confort, même pour les grandes personnes.

Solide : Il est beau, mais il est aussi solide. Le châssis − ou SUPERSTRUCTURE selon Hyundai − est conçu dans un acier hyper rigide avancé. Résultat : une voiture, pardon… un utilitaire dont la rigidité est ressentie derrière le volant.

Puissant : Muni du moteur 1,6L turbo GDI offert en option, le Kona se déplace sans rouspéter. Notons que dans le cas suivant, les 175 chevaux et 195 lb-pi du moteur sont transmis aux roues au moyen d’une boîte robotisée à embrayage double. De plus, la transmission intégrale est livrée de série.

 

D’autres avantages notables

  • Système d’infodivertissement de 7 pouces et Apple CarPlay et Android Auto de série
  • Roues en aluminium et sièges chauffants de série
  • Transmission intégrale disponible sur toutes les versions

 

Les moins

Espace: À l’avant, l’espace est plus que raisonnable. Mais les choses se corsent à l’arrière. Quoique le Kona soit plus spacieux qu’un Mazda CX-3, il n’en reste pas moins que les sièges arrière proposent un espace limité pour les jambes des occupants. À cet égard, le HR-V est meilleur. Idem pour le coffre, qui contient 544L d’espace (1296 les sièges baissés) dans le Kona contre 688L pour le HR-V.

Moteur de base: On doit aussi mentionner les performances anémiques du moteur 2,0L. Autant le petit 1,6L turbo offre plein de pep, autant les 147 chevaux du moteur de base sont à la limite d’une note passable, surtout accompagnés de la transmission intégrale. Le moteur turbo est aussi un peu plus économique en carburant sur les modèles AWD.

 

Le Hyundai Kona et la concurrence en chiffres

Les ventes du Hyundai Kona ont pris leur envol. Le compteur affiche 65 ventes en février, 335 en mars et maintenant 646 en avril. À ce rythme, le Kona ne tardera pas à rattraper les meilleurs vendeurs de la catégorie.

 

Ventes du Hyundai Kona et de la concurrence au Québec en 2018

Marque Modèle Ventes avril 2018 Ventes 2018
Mazda CX-3 619 1935
Nissan Qashqai 483 1859
Honda HR-V 483 1373
Buick Encore 388 1161
Hyundai KONA 646 1046
Mitsubishi RVR 199 704
Toyota C-HR 144 537
Ford EcoSport 175 503
General Motors Trax 64 232
Kia Niro 79 227
MINI Countryman 52 147
Chrysler Renegade 9 28
Chrysler Fiat 500X 0 1
Nissan Juke 0 0

Catégories: Essais, essais

À propos de l'auteur

Alex Crépault

Passionné de l'automobile depuis 1981. Journaliste automobile, créateur du magazine Québec Tuning, promoteur de la série Drift Mania, directeur de marketing automobile pour BMG/Scion Canada et co-propriétaire de MediaGo Communications Inc.

écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas dévoilée
Les champs requis sont indiqué*