Honda Civic Type R et Honda Civic Si 2017: l’une ne va pas sans l’autre

Honda Civic Type R et Honda Civic Si 2017: l’une ne va pas sans l’autre

Après 19 années au sommet du palmarès des ventes canadiennes, la Honda Civic est sans contredit la voiture favorite de notre côté de la frontière. Au Québec, la Honda Civic demeure la voiture compacte la plus prisée, avec 19 161 unités vendues en 2016.

Le Salon de l’Auto de New York bouclera son édition 2017 ce weekend. Honda a profité de cet évènement pour exposer les Honda Civic Type R et Si (berline et coupé) tout au long de la semaine. Même si Honda n’a pas un historique de “gros chiffres de performance”, ces deux déclinaisons de la famille Civic seront d’une importance capitale pour le marché québécois (et canadien).

Sirius: Application

“Les Québécois choisissent la Honda Civic parce qu’elle offre un ensemble balancé de performances, maniabilité et versatilité, en plus d’être économique”, nous a confié Jean-Marc Leclerc, Vice-président, Ventes et marketing chez Honda et Acura.

Offrant une alternative ultra performante au modèle, la Civic Type R est le premier modèle Honda à porter l’écusson Type R en sol canadien. Nons seulement les performances motrices sont ahurissantes avec un moteur 2,0 litres turbocompressé développant 306 chevaux et 296 lb-pi de couple.

Le caractère de la Type R n’est pas uniquement centré sur la puissance. La compacte performante bénéficie d’une panoplie de composantes inspirées de la course automobile qui font d’elle une bête de piste qui plaira à tout amateur de sport automobile.

La Civic Si, quant à elle, fait un retour après une courte période d’absence. Dorénavant munie d’une motorisation turbocompressée de 1,5 litre qui développe 205 chevaux avec un couple de 192 lb-pi, la Civic Si, quoique légèrement moins puissante que ses rivales, offre un compromis entre la Civic de base et la dévergondée Type R.

Au bout du compte, la Civic Type R, même avec toutes ses qualités de course, est en quelque sorte essentielle à la Si.

“La Civic Type R ne connaîtra probablement pas de gros volumes de ventes au Québec, affirme M. Leclerc. Mais celle-ci est importante parce qu’elle attirera les acheteurs potentiels dans les concessions, et même si plusieurs en feront l’achat, une grande partie prendront le temps de contempler la Si, qui est plus abordable et qui partage l’âme sportive de la Type R,” conclue-il.

 

 

 

Catégories: Actualités

À propos de l'auteur

Louis-Philippe Dubé

Louis-Philippe est un irréductible amateur d’automobiles depuis son plus jeune âge. Ancien propriétaire d’un atelier de mécanique automobile qui assurait également la distribution de lubrifiants et produits d’entretien auprès d’ateliers d'un bout à l'autre du pays, Louis-Philippe partage ses connaissances avec les passionnés de l’automobile par le biais de magazines, de sites web et de blogues. Il couvre aujourd’hui l’actualité automobile, les événements spéciaux et effectue des essais de tous genres.

écrire un commentaire

<