Essai: Nissan Maxima 2016

Ottawa (Ontario) – J’ai pris la direction du Château Montebello au volant d’une Maxima SR 2016 et, au premier coup d’œil, ils nous a semblé, à mon collègue et moi, que l’habitacle affichait une légère baisse au niveau de l’opulence, comme si Nissan voulait se distancer un peu plus de sa marque de luxe Infiniti. Ce qui ne veut pas dire pour autant que la Maxima n’est pas bien équipée, au contraire. Autre petit détail : un bruit de roulement. Nous avions toujours l’impression d’entendre des sifflements ou, alors, les pneus étaient très bruyants. Lors de notre voyage de retour, nous avons essayé un modèle Platinum et le bruit avait disparu.

Côté confort, vraiment rien à redire. La technologie des sièges avant « Zéro gravité », inspirée de travaux faits par la NASA, se sont révélés des plus confortables durant notre long trajet. L’ergonomie pour le conducteur est sans reproches et, pour rendre les longues distances encore plus agréables, le système de son de marque Bose est vraiment digne de mention.

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page