Essai Honda Passport 2019: Combler un vide

Essai Honda Passport 2019: Combler un vide

C’est quoi? 

Le Honda Passport est ni plus ni moins un Honda Pilot à bord duquel on a fait sauter la troisième rangée de sièges. Car si les VUS à trois rangées sont populaires (au grand dam des fourgonnettes), il existe néanmoins un pourcentage d’acheteurs qui n’ont aucunement besoin d’autant de places assises. 

Sirius: Application

Bien que le Honda Passport soit plus court de 15 mm, son empattement est le même que pour le Honda Pilot. L’utilitaire est aussi un peu plus haut sur pattes, en plus d’être équipé d’une calandre plus agressive.

Pour le reste, on a affaire à une copie presque carbone du Pilot. Même moteur V6 de 3,5 litres, même transmission à neuf rapports qui envoie sa puissance aux quatre roues motrices, elle aussi de série. 

Carrières Auto

 

Les plus

  1. Conduite : derrière le volant, même s’il n’y a pas un monde de différences entre le Honda Pilot et le Honda Passport, ce dernier est le plus dynamique des deux. 
  2. Bien équipé : même de base, le Honda Passport propose une belle liste d’équipements. Des roues de 20 pouces, Apple CarPlay/Android Auto et diverses assistances à la conduite comme l’avertissement de sortie de voie, le freinage automatique d’urgence, l’alerte aux angles morts, etc. 
  3. Beaucoup d’espace : la banquette peut accueillir trois adultes et même trois sièges pour bébé côte à côte (essai à l’appui). Elle peut par ailleurs s’incliner en différents angles pour améliorer le confort des passagers arrière ou s’adapter (encore une fois) à un siège pour enfant. Le coffre, quant à lui, est caverneux, avec ses 1430 litres de chargement même lorsque les cinq places sont occupées. C’est presque une fois et demie ce qu’on trouve derrière la banquette du Honda CR-V… et pour les nostalgiques, rappelons que le Honda Pilot de première génération n’offrait que 461 litres. On rabat la banquette du Passport? On peut alors doubler l’espace de chargement – à 2854 litres.

 

Les moins 

  1. Du noir à perte de vue : comme dans plusieurs modèles Honda, le noir domine dans la cabine, ce qui ne plaira pas à tout le monde.
  2. Conservateur… un peu : face à certains compétiteurs comme le nouveau Chevrolet Trailblazer, la ligne du Honda Passport se fait plus discrète. Idem lorsqu’on empoigne le volant : malgré une direction ferme, voire lourde, la conduite du Passport ne peut se comparer à la vivacité d’un Mazda CX-9, par exemple. 
  3. Des places… en moins : c’est une évidence, mais il faut le souligner : avec une banquette en moins, le Honda Passport est peu pratique pour les familles ayant plus de deux enfants. 

 

Les ventes 

Le Honda Passport est débarqué sur le marché québécois au mois de mars cette année. Depuis, ses ventes oscillent entre 45 et 70 unités par mois, soit un Honda Passport vendu pour chaque 2 ou 3 Honda Pilot vendus (selon les mois). 

Si on combine les ventes du Honda Passport avec celles du Honda Pilot, les choses deviennent particulièrement intéressantes pour le constructeur japonais, qui voit alors ses deux véhicules se glisser aisément parmi les 10 VUS pleine grandeur les plus vendus. 

Mois/2019 Ventes Passport Ventes Pilot Total Ventes Pilot 2018
Janvier 0 101 101
Février 0 76 76
Mars 45 152 197 96
Avril 48 133 181 95
Mai 70 154 224 105
Juin 58 112 170 84

 

Prix et concurrence 

Lorsqu’on étudie l’échelle des variantes chez Honda, on note que le constructeur nippon a le mérite d’offrir une sélection simple et facile à comprendre, ce qui est encore plus vrai avec le Honda Passport : seulement trois versions figurent au menu, soit Sport (41 990$), EX-L (45 590$) et Touring (48 990$).

Au chapitre de la concurrence, si on ne considère que les VUS à cinq places, le nouveau Chevrolet Trailblazer et le Ford Edge, toujours l’un des plus populaires de la catégorie, viennent immédiatement en tête. Le Subaru Outback, quoique toujours un peu à cheval entre les catégories, fait aussi partie des rivaux les plus appréciés. On peut également penser aux Nissan Murano, Hyundai Santa Fe et Jeep Grand Cherokee ou Toyota 4Runner.

 

Concept Honda Passport Overland 2019

Concept Honda Passport Overland 2019

Conclusion 

Les acheteurs en quête d’un VUS de dimensions spacieuses, mais qui n’ont pas besoin d’une troisième rangée de sièges ont intérêt à regarder du côté du Honda Passport. La recette ne frappe peut-être pas «dans le dash», comme on dit en bon français, mais c’est un véhicule qui ne montre pratiquement que du bon.

Catégories: Essais, essais

À propos de l'auteur

Alex Crépault

Passionné de l'automobile depuis 1981. Journaliste automobile, créateur du magazine Québec Tuning, promoteur de la série Drift Mania, directeur de marketing automobile pour BMG/Scion Canada et co-propriétaire de MediaGo Communications Inc.

écrire un commentaire

<