Mazda MX5 2016 Essai

Essai de la Mazda MX-5 2016: Retour aux sources

 

Tableau de bord

La priorité, c’est le pilote. Les informations sont donc dirigées vers lui et même que Mazda a rendu l’instrumentation plus symétrique que jamais autour de lui. Dans le modèle de base (GX), l’écran d’affichage sans navigation se limite à une fenêtre. Dans les GX et GT, une espèce de mini iPad de 7 po, qui trône au sommet du tableau de bord, est contrôlé par une molette disposée sur la console centrale.

 

Habitabilité

Même si le roadster a rapetissé un peu, les designers ont grignoté des millimètres ici et là pour donner plus de dégagement aux deux occupants. On a pensé aux conducteurs de forte taille en modifiant l’angle de la colonne de direction et le diamètre du volant. Aucun coffre à gants mais derrière les deux dossiers se cachent des  panneaux amovibles qui s’ouvrent sur des compartiments à rangement. Le coffre à bagages a aussi gagné de précieux millimètres.

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page