Dossier Finance et assurance: Le directeur commercial idéal (Partie 2)

Dans le numéro d’octobre d’AutoMédia, nous avons débuté une quête : brosser le portrait du directeur commercial idéal. Après avoir interviewé la crème des directeurs commerciaux des grandes entreprises de finance et assurances du Québec (voir article ici), la recette s’est précisée.

Ce mois-ci, nous nous tournons vers les employeurs. Tout comme les directeurs commerciaux nous l’avaient confié, les patrons s’entendent à dire que l’écoute et la confiance sont deux qualités qui constituent des ingrédients essentiels. Mais le métier s’est considérablement complexifié dans les dernières années, particulièrement au chapitre des normes et de l’éthique. Tous les répondants ont fait mention de la venue de l’Autorité des marchés financiers (AMF) dans l’équation. Le métier s’est transformé en véritable profession. Le vendeur est devenu directeur commercial dont le professionnalisme mérite chacun de ses galons.

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page