Les Canadiens peuvent épargner en prenant l'avion pour acheter un véhicule d'occasion

Les Canadiens peuvent épargner en prenant l'avion pour acheter un véhicule d'occasion

Toutes les plateformes de magasinage de véhicules en ligne collectent des données. Évidemment, ces données servent à produire des études qui font parler des dites plateformes. Même si elles ne représentent pas nécessairement le portrait global de l’industrie, il est intéressant de souligner certaines des études menées avec ces données qui relèvent les phénomènes intéressants de l’industrie.

La plateforme CarGurus a récemment mené une petite étude qui porte sur les prix de différents modèles de véhicules usagés dans différentes villes canadiennes. Étant donné les écarts entre ces prix, la plateforme a ajouté les coûts de transport et d’hébergement qui seraient nécessaires d’allonger afin de quitter sa ville pour aller chercher une voiture dans une autre province. Et dans plusieurs cas, les économies étaient toujours considérables, même après les dépenses.

Par exemple, les données de l’étude révèlent qu’un acheteur demeurant à Vancouver pourrait épargner plus de 4 000$ sur un Ford F-150 2016 s’il prenait l’avion pour aller l’acheter à Calgary – et ceci inclut le prix du billet d’avion et le carburant pour le retour. Un autre exemple cite qu’un acheteur demeurant à Edmonton pourrait prendre l’avion et faire l’acquisition d’une BMW série 3 2016 à Winnipeg et épargner 3000$ après les dépenses.

Voici quelques autres exemples cités dans l’étude:

Ford F-150 2016: Vancouver à Calgary – épargne $4,750
Ford F-150 2016: Ottawa à Calgary – épargne $1,514
BMW 3 Series 2016: Edmonton à Winnipeg – épargne $3,327
BMW 3 Series 2016: Edmonton à Vancouver – épargne $3,093
Honda CRV 2016: Winnipeg à London – épargne $2,877
Honda CRV 2016: Halifax à Montréal – épargne $1,720
Toyota Rav-4 2015: Calgary à Toronto – épargne $1,752
Honda Civic 2016: Halifax à Québec  – épargne $1,684
Ford Mustang 2015: Toronto à Québec  – épargne $1,471

CarGurus a évalué les différences de prix dans les grandes régions métropolitaines en faisant une moyenne des prix de l’indice Instant Market Value du site, qui est calculé selon la propre méthodologie à travers ses concessionnaires affiliés canadiens.

Les consommateurs sont-ils tous prêts à voyager plusieurs heures (voir des jours) pour épargner quelques milliers de dollars? Répondre à cette question nécessiterait une étude à elle seule!

 

À propos de l'auteur

écrire un commentaire

<