Ventes de concessions automobiles : les frontières tombent !

 

La bâtisse aussi

Mme Kerrigan signale aussi que de plus en plus de vendeurs cèdent leurs biens immobiliers en même temps que leur franchise. « C’est une véritable rupture avec la tradition. Généralement, les concessionnaires aiment vendre leur concession mais garder l’immobilier et ainsi percevoir des chèques de loyer et profiter de ce revenu mensuel en laissant l’acheteur gérer l’entreprise. Mais on en voit de plus en plus aujourd’hui qui se disent « tant qu’à sortir, aussi bien sortir complètement ! » ».

La dernière tendance parmi les concessionnaires est de s’associer à un partenaire financier en raison du coût élevé de la croissance, que ce soit en position minoritaire ou majoritaire. « Les constructeurs au Canada et aux États-Unis sont ouverts à ce changement, a expliqué Erin Kerrigan

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page