Ventes de concessions automobiles : les frontières tombent !

 

Un bon barmètre

Kerrigan croit que l’un des meilleurs indices pour les prix de vente est relié aux entreprises publiques (voir aussi en l’opinion de Maxime Théorêt d’AutoCap).

« Nous savons exactement à quel point elles se négocient et combien elles valent, dit-elle. Bien qu’elles représentent une plus petite partie des concessions, tant au Canada qu’aux États-Unis, elles sont souvent les plus grandes entreprises de notre industrie. Leurs valeurs sont certainement un bon baromètre de la santé et des performances, actuelles et futures. »

Kerrigan a souligné que les sept détaillants automobiles américains cotés en bourse ont augmenté leur valeur de 784 % depuis 2009 en fonction d’un indice de performance que son entreprise utilise. « Avec ce genre de hausse, personne ne devrait être surpris que nous ayons un marché très actif de fusions et d’acquisitions aux États-Unis parce que les marchands privés américains ont vu leurs propres évaluations monter également en flèche pendant cette même période, et une situation similaire se produit au Canada ».

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page