StromVolt va construire une usine de cellules de batteries au Québec

Dans un premier temps, donc, M. Vidricaire souhaite voir son entreprise devenir fournisseur privilégié des fabricants québécois de VÉ comme Lion, Taiga, Kargo et NovaBus. Par la suite, il entend s’attaquer au marché international.

Dans un esprit d’économie circulaire, il compte aussi développer un partenariat avec les centres de recyclage de batteries pour intégrer les minéraux récupérés à sa production de cellules. 

« Les ententes entre StromVolt et Delta Electronics sont un tournant décisif pour la fabrication de cellules en Amérique du Nord. Grâce à cette collaboration étroite, nous obtiendrons une technologie de pointe, un encadrement complet sur place lors de la construction de l’usine et de l’équipement neuf. Ce partenariat va grandement réduire le temps de démarrage de l’usine et éliminer les incertitudes liées à un projet aussi ambitieux », explique Maxime Vidricaire dans le communiqué publié par son entreprise.

StromVolt dans les traces de Stromcore

M. Vidricaire est également directeur du développement des affaires de Stromcore Energy. Fondée en 2016, cette entreprise qui occupe les mêmes locaux de Mississauga se spécialisée dans la fabrication de batteries au lithium-ion destinées aux monte-charge de 24, 36, 48 et 80 V. 

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page