Salon de l’auto : Los Angeles déclare la guerre à Détroit et New York

Salon de l’auto : Los Angeles déclare la guerre à Détroit et New York

Il y a toujours eu une saine compétition entre les diverses organisations de salon de l’auto. Du moins était-ce le cas jusqu’à ce que les organisateurs de l’événement de Los Angeles décident de jouer les trouble-fêtes.

Résumons la situation. Depuis que la COVID-19 a chamboulé le quotidien des Nord-Américains en mars dernier, l’organisation de Los Angeles était la seule qui souhaitait maintenir la présentation de ses activités en 2020. Le salon californien était prévu en novembre. Mais voilà, coup de théâtre, l’organisation de Los Angeles vient de faire volteface. Elle laisse tomber ses dates en novembre et annonce plutôt la tenue de son événement du 19 au 31 mai 2021. 

Dealer

Ce salon s’invite dans une portion du calendrier où se trouvent déjà les salons de New York (2 au 11 avril 2021) et celui de Détroit (11 au 26 juin 2021). Rappelons que le NAIAS (North American International Auto Show), anciennement le Detroit Auto Show, avait décidé de présenter son événement en juin 2020, afin d’éviter la concurrence du Consumer Electronics Show de Las Vegas qui se déroule également en janvier, au Nevada. COVID-19 oblige, ce premier rendez-vous en juin 2020 a été remis en 2021.

 

CarFax

Une logistique qui s’annonce serrée

Ce nouveau calendrier cause déjà des maux de tête à certains manufacturiers, peut-on lire dans le Detroit Free Press. Certains manufacturiers ont signalé au journaliste Marc Phelan qu’il y aura un événement de trop dans cet agenda serré. Présenter un salon à New York, remballer la marchandise pour traverser le pays vers L.A, pour ensuite revenir vers les Grands Lacs impliquera des sommes d’argent importantes et beaucoup de temps. « Nous allons sans doute devoir faire des choix », a d’ailleurs déclaré un manufacturier au quotidien de Détroit.

Même si la COVID-19 est contrôlée, les ressources des constructeurs automobiles resteront très restreintes, a indiqué Michelle Krebs, analyste senior chez Cox Automotive au journaliste Phelan. Selon elle, les constructeurs automobiles devront être très sélectifs quant à leur choix de salon. Ils auront aussi tout un défi logistique pour déplacer leurs véhicules, leur personnel et leurs kiosques.

 

Qui remportera la bataille ?

Reste à voir maintenant qui remportera cette nouvelle bataille de salons de l’auto. Toujours selon le journaliste Marc Phelan, celui de Détroit semble sur la bonne voie. Plusieurs constructeurs automobiles, écrit-il, ont déjà exprimé le désir de faire du premier salon de l’été de Detroit un succès.

 

Le prochain SIAM : virtuel…et gratuit!

Catégories: Actualités

À propos de l'auteur

Claudine Hébert

Passionné de sports et de plein air, de tourisme d’affaires et tout ce qui touche l’univers des PME, Claudine Hébert a collaboré pour de nombreux médias, dont La Presse, Reuters, Ski Presse, Coup de Pouce et Bel ge. Actuellement, elle travaille régulièrement pour le Journal Les Affaires et les magazines Affaires Plus, Camping-Caravaning, Rando-Québec et Automédia.

écrire un commentaire

<