Loi 104 Zéro émission

LOI 104 ZÉRO ÉMISSION: CE QUE L’INDUSTRIE EN PENSE

En octobre dernier, le Québec s’est doté d’une loi (loi 104) afin de réduire ses émissions de gaz à effet de serre et autres polluants. Les élus en chantent les vertus, mais les concessionnaires automobiles sont plus perplexes.

En plus d’une gérance controversée de l’offre de véhicules électriques au Québec et la persistance des mythes, voilà que la loi 104 soulève une nouvelle vague de questions et parfois même de désinformation (réf.: article de David Descôteaux intitulé “Les Soviets chez nos concessionnaires” dans Le Journal de Montréal du 12 juin dernier) . Une chose est certaine : le Québec est le premier acheteur de VÉ au pays.

La publication du règlement qui établira toutes les modalités et les règles de la loi – dont les cibles à atteindre – apportera nul doute plus de précisions. D’ailleurs, vous trouverez ici un résumé de ce que l’on sait au sujet des points les plus chauds de la loi 104, ainsi qu’un exemple de calcul des cibles à atteindre par les constructeurs.

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page