LINE-X: À la conquête du monde… en passant par le Québec !

LINE-X:  À la conquête du monde… en passant par le Québec !

On connaît déjà de LINE-X son revêtement élastomère de boîte à camion que la compagnie basée à Huntsville, en Alabama, a inventé en 1988. Savez-vous aussi que LINE-X compte 500 franchisés en Amérique du Nord, dont 75 au Canada qui travaillent avec les concessionnaires de véhicules neufs de leur territoire. De passage à Montréal, le président Dennis Weese et le franchisé Bruce Conquy, également responsable des 15 autres franchisés du Québec, ont bien voulu répondre aux questions d’AutoMédia.

 

AM : Pourquoi cette visite au Québec ?

Cox Automotive

Dennis Weese : Nous voulons nous assurer que les consommateurs savent que LINE-X fournit le meilleur revêtement de caisse de camion de toute l’industrie automobile. En plus d’être agréable à regarder, notre produit offre une protection optimale. De plus, nous voulons faire connaître aux consommateurs canadiens les autres applications que nous pouvons effectuer avec notre produit, ainsi que la gamme d’accessoires Truck Gear que nous avons lancée il y a deux ans.

 

CarFax

AM: Ces accessoires représentent quel pourcentage de votre business ?

DW : Je dirais 15 % à travers notre réseau de concessionnaires, mais c’est en progression rapide. Nos produits sont populaires auprès des propriétaires de camions, mais nous voyons de plus en plus de propriétaires de jeeps être attirés par nos accessoires. Ils viennent nous voir une première fois pour un revêtement, ensuite pour un panneau protecteur, une troisième fois pour un marchepied. C’est une excellente façon de bâtir de solides relations avec notre clientèle.

 

AM : Est-ce que toutes les succursales de LINE-X sont des franchises ?

DW : Oui, sauf quatre d’entre elles (aux USA) qui sont notre propriété corporative.

 

AM : Quelles relations entretenez-vous avec les concessionnaires automobiles ?

DW : Très bonnes. Ce sont surtout nos franchisés qui entretiennent ces excellentes relations avec les concessionnaires et la communauté à laquelle ils appartiennent. Une relation basée sur la confiance d’offrir un revêtement de qualité supérieure à la compétition.

 

AM : Est-ce qu’il y a des concessionnaires qui sont également des franchisés LINE-X ?

DW : Oui et ça peut fonctionner pour une certaine marque mais le problème est que si un concessionnaire Ford, par exemple, obtient une franchise LINE-X, notre produit ne se retrouvera alors que sur des camions Ford. Il est rare qu’un propriétaire de camion GM se rende chez un concessionnaire Ford pour son revêtement.

 

AM : Quand les constructeurs livrent leurs camions à leurs concessionnaires, est-ce que les véhicules ont déjà leur revêtement ?

DW : Non, car il s’agit d’une option. Ce que nous voulons, c’est que les consommateurs demandent spécifiquement notre produit LINE-X à leur concessionnaire lorsque le camion leur est livré.

 

AM : Si un client demande un revêtement au concessionnaire avant que son camion ne lui soit livré, est-ce que le constructeur communique directement avec vous ?

DW : Non, ils le font directement dans leurs usines avec un produit d’une autre compagnie interne. Ce marché fait partie des occasions d’affaires que nous explorons.

 

 

AM : Vos revêtements sont vraiment robustes ?

DW : Nous aimons affirmer que notre produit est virtuellement indestructible ! Si vous avez un camion que vous utilisez seulement pour transporter vos valises ou votre sac de golf, vous ne détruirez jamais le revêtement qui durera plus longtemps que votre camion. Si vous êtes un plombier, un spécialiste de l’aménagement paysager, un réparateur de machinerie et que vous utilisez votre camion pour transporter des outils plutôt lourds et imposants que vous lancez dans votre boîte, le revêtement endurera ce traitement. Cependant, il y a certains produits chimiques qui peuvent tacher ou atténuer le revêtement dans des cas extrêmes, mais c’est très rare.

 

AM : Quel genre de garantie offrez-vous à vos clients ?

DW : Une garantie à vie.

 

AM : Transférable ?

DW : Non. Techniquement nous l’appelons « garantie à vie limitée ».

 

AM : Vous arrive-t-il parfois de devoir réappliquer le revêtement après un certain nombre d’années ?

DW : C’est une situation qui n’arrive que très rarement et quand cela survient, c’est que le véhicule a été impliqué dans un accident. Et même dans ces cas-là, j’ai vu de la tôle froissée sur laquelle le revêtement LINE-X était encore en place !

 

AM : À quel moment dans la concession automobile devrait-on présenter l’option LINE-X à son client ?

DW : Lors de la finalisation de la transaction, lorsque le représentant discute assurances et accessoires avec son client. Dès que le client comprend bien la qualité du revêtement LINE-X, ses avantages et sa garantie à vie, il est clair pour nous qu’il choisira LINE-X au lieu de la protection de base.

 

AM : Si le client choisit LINE-X, combien de jours doit-il attendre avant que son camion soit prêt ?

DW : On ne parle pas de jours avec LINE-X ! En seulement quatre heures, le camion est prêt et peut être livré au client. Tout est question de planification. Un camion qui nous est livré le matin peut être prêt avant le lunch. Étant donné que notre produit est à 100 % solide, il sèche très rapidement.

 

 

AM : Est-ce que le revêtement LINE-X représente un danger pour la santé de ceux qui l’appliquent ?

DW : Non, car nos standards de sécurité sont très élevés et ceux qui appliquent notre produit portent une protection complète. Aussi, notre produit est 100 % solide, donc les émissions de COV ne sont pas un enjeu. De plus, nous formons adéquatement tous ceux qui font l’application de notre produit.

 

AM : Que travaillez-vous en R&D présentement ?

DW : Les deux principales avenues que nous explorons en ce moment sont l’application d’une couche plus mince de notre produit et l’intégration d’une protection UV et d’une composante ignifuge.

 

AM : Votre site Web dit que vous offrez également une ligne de produits résidentiels. Vous pourriez traiter mon patio en bois ?

DW : Nous avons effectivement ce genre de produits, mais nous les utilisons beaucoup plus pour du béton ou des surfaces de garage ou de hangar et moins sur du bois.

 

AM : Puis-je choisir la couleur de mon revêtement ?

DW : Oui, vous le pouvez dans la mesure où votre choix se retrouve dans le nuancier de couleurs RAL. Il y a certains effets que nous ne pouvons effectuer comme un effet flocon ou perle, car leur application est très difficile.

 

AM : Vous allez me dire que vous êtes meilleurs que vos compétiteurs, mais avez-vous des moyens scientifiques de le prouver ?

DW : Certainement. Nous avons trois chimistes qui travaillent à temps pour nous et nous faisons tester régulièrement nos produits par des tierces parties indépendantes en Europe ou en Amérique du Nord. Nous répondons aux standards ASTM et aux tests d’Exova et des sources externes à LINE-X peuvent valider la qualité de nos produits. D’ailleurs, nous avons gagné un prix l’an dernier au SEMA et nous avons remporté plusieurs honneurs lors de grands rassemblements de l’industrie.

 

L’art de la franchise

AM : Quel territoire accordez-vous à vos 16 franchisés du Québec ?

Bruce Conquy : Ça dépend de différents facteurs comme la population, les industries présentes ou le nombre de camions vendus sur le territoire. Nous voulons-nous assurer que chaque franchisé ait tous les outils possibles pour être prospère.

 

AM : Comment voyez-vous votre croissance au Québec ?

BQ : Il ne reste plus beaucoup de territoires disponibles au Québec, peut-être 7 ou 8. Je pense à Gaspé, Baie-Comeau, Sept-Îles ou Mont-Laurier. Plus au centre, il y a aussi Drummondville, Victoriaville, Granby et Ste-Hyacinthe qui seraient disponibles.

 

 

AM : Quel soutien les franchisés reçoivent-ils du siège social ?

BQ : C’est différent pour les franchisés québécois car nous avons un siège social à Montréal qui s’occupe de la distribution et de la formation. Nous offrons un soutien 24/7 totalement bilingue.

 

AM : Est-ce que vous fonctionnez de la même façon pour le reste du Canada ?

BQ : Nous avons un siège social à Red Deer, en Alberta, qui s’occupe des autres franchisés canadiens. Nous comptons 7 sièges sociaux, i.e. 6 en Amérique du Nord et un aux Pays-Bas. Nous offrons à tous nos franchisés une équipe de soutien technique, un accès aux ingénieurs chimiques, à la distribution, ainsi qu’à une équipe marketing et de service à la clientèle.

 

AM : Si je suis un franchisé et que je veux un site Web, vous allez m’aider ?

BQ : Oui, nous avons un site Web corporatif, mais chacun de nos franchisés à un microsite que nous créons. Ils ont également la possibilité de mettre un lien vers leur site personnalisé, s’il y a lieu.

 

AM : Est-ce que chacun de vos franchisés est rentable ?

BQ: Au Québec, la très grande majorité le sont.

 

AM : Comment dois-je faire pour devenir un franchisé LINE-X ?

BQ : Premièrement, vous devez m’appeler et on aura une discussion ! Notre processus de sélection est dans l’intérêt des deux parties. Si la question financière ne pose pas de problème, nous allons explorer les lieux possibles, le territoire, la formation, etc. Notre candidat idéal doit être en amour avec nos produits, doit vraiment croire en eux et en sa capacité à les vendre. La durée du processus varie selon la capacité du candidat à nous fournir l’information nécessaire. Dans certains cas, la franchise a ouvert ses portes au bout de deux mois, alors que pour d’autres, le processus s’est étalé sur une période de six ou même huit mois.

 

AM : Combien d’employés comptent respectivement votre plus petit et votre plus gros franchisé au Québec ?

BQ : Le plus petit en compte deux, parce que le directeur de la franchise peut lui-même faire les applications, et le plus gros en compte six.

 

AM : Est-ce que LINE-X est plus populaire dans les grandes villes ou en milieu rural ?

BQ : Les grandes villes dominent, mais tout est relatif, car les coûts d’exploitation d’une franchise en milieu rural sont habituellement moins coûteux.

 

Sur la photo d’entête:

Dennis Weese et Bruce Conquy, directeur des franchisés LINE-X au Québec, posent fièrement avec l’un des camions de la compagnie qui a brillé au dernier SEMA.

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories: Dossier

À propos de l'auteur

écrire un commentaire

<