Lightning eMotors arrive sur le marché canadien des véhicules électriques

Depuis la fin de septembre, des fourgons bleus décorés aux couleurs de Goodfood Market Corp. (Marché Goodfood) sont apparus dans les grandes villes du pays. A priori, on croirait voir de simples Ford Transit, mais ceux-là sont différents. Ils ont un moteur électrique et arborent l’écusson de Lightning eMotors, une marque qui fait actuellement son entrée sur le marché canadien.

Fondée en 2008, cette entreprise de Loveland, au Colorado, se spécialise dans l’électrification de véhicules vocationnels neufs destinés aux parcs. Dans le cas présent, les véhicules préparés pour Goodfood sont des Ford Transit T-350HD. Spécialiste du prêt-à-manger livré à domicile, cette entreprise montréalaise serait d’ailleurs devenue la première du genre au pays à avoir mis en service des véhicules réfrigérés électriques. 

À terme, Goodfood utilisera dix de ces véhicules dans nos grandes villes. Vancouver et Montréal ont été les deux premières.

Au début du mois, ces fourgons de DHL arrivaient à l’usine de Loveland pour être électrifiés.

Dans un communiqué publié en octobre, le chef de la direction de Lightning eMotors, Tim Reeser, s’est dit heureux d’aider Goodfood à réduire ses frais d’exploitation et ses émissions polluantes. 

Il ajoutait : « c’est notre premier client au Canada, mais compte tenu de la demande croissante qu’on observe pour les livraisons de dernier kilomètre, nous entrevoyons un potentiel considérable pour l’ensemble de notre gamme de véhicules électriques dans ce pays. »

À la recherche de concessionnaires canadiens

La nouvelle division canadienne de ce préparateur est dirigée par Charlie Bechman. Directeur du Développement commercial en Amérique, il veut établir un réseau de concessionnaires qui offrira l’ensemble de la gamme des produits Lightning eMotors.

Charlie Bechman est le directeur du Développement commercial en Amérique de Lightning eMotors.

Cette entreprise se décrit comme la seule aux États-Unis qui offre des véhicules électriques de classes 3, 4, 5, 6 et 7 : des véhicules pour passagers, des ambulances, des navettes, des bus scolaires, mais aussi des véhicules de livraison pour le dernier kilomètre. 

Dans son usine de Loveland, les techniciens de cette entreprise implantent dans des véhicules neufs, comme ceux de Goodfood, une motorisation électrique, une batterie et la quincaillerie de gestion électronique nécessaire à leur bon fonctionnement après en avoir retiré le moteur à essence, la boîte de vitesses, le système d’alimentation en carburant, l’échappement, etc. À la livraison, ces véhicules sont qualifiés véhicules neufs électriques.

195 km d’autonomie pour les livreurs de Goodfood

La motorisation des Ford Transit T-350HD de Goodfood autorise une vitesse de pointe de 120 km/h et sa batterie de 86 kWh donne une autonomie de 195 kilomètres. 

Chez Goodfood, les premières réactions à l’égard de ces véhicules sont positives. « Nos chauffeurs affirment qu’ils sont agréables à conduire et ils répondent aux besoins de notre clientèle », affirme le chef de la direction, Neil Cuggy. « Leurs commentaires nous poussent à considérer l’expansion de notre parc dans un futur rapproché. »

Selon le porte-parole de Lightning eMotors, Dan Bennett, le prix d’un véhicule semblable à ceux de Goodfood gravite autour de 140 000 $ US. « Cependant, nous aurons bientôt un nouveau fournisseur de batteries. Alors, ce chiffre devrait diminuer substantiellement », précise-t-il.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, le préparateur de Loveland a justement annoncé la conclusion d’une entente de partenariat l’unissant à CATL, un important fabricant chinois de batteries. 

Photos : Lightning eMotors et Goodfood Market Corp.

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page