Les Québécois veulent des VÉ!

Les véhicules électriques sont peut-être difficiles à dénicher, mais l’engouement des Québécois à opter pour une énergie plus propre ne fait qu’augmenter. En fait, les raisons qui motivent les acheteurs ne sont pas aussi nobles qu’avant, mais l’intérêt est certain. Ainsi, un sondage d’AutoHebdo révèle que 68 % des Québécois envisagent actuellement un VÉ pour leur prochaine voiture.

La flambée des prix de l’essence et la disette liée à la pandémie expliquent en partie la tendance. Cette nouvelle recherche du marché automobile en ligne explique pourquoi, aujourd’hui, les véhicules électriques sont de plus en plus à l’esprit des acheteurs.

L’étude conduite par AutoHebdo auprès de plus de 300 répondants québécois révèle que 3 personnes sur 4 voient la récente augmentation du prix de l’essence influencer directement leur choix. C’est maintenant dans le but de réduire leur dépendance au carburant qu’ils se tournent vers un VÉ.

L’appétit grandissant pour les VÉ est démontré par une augmentation vertigineuse de l’activité des acheteurs de voitures sur le marché. En fait, les recherches de VÉ chez AutoHebdo ont grimpé en flèche en mars 2022, augmentant de 85 % par rapport à la même période l’année dernière. Parallèlement, toujours au mois de mars, alors que les prix de l’essence commençaient à grimper, les demandes auprès des vendeurs de VÉ neufs a augmenté de 1218 % et de 105 % pour les VÉ usagés sur AutoHebdo.

L’étude identifie donc que l’économie de carburant demeure la raison principale pour laquelle les VÉ sont considérés. Le respect de l’environnement se retrouve au deuxième rang suivi du faible entretien que nécessite ce type de véhicule.

Une fois le choix d’opter pour une électrique bien établit, 73 % des acheteurs considèrent l’autonomie du véhicule comme étant le facteur le plus important et qui démarquera le choix d’une voiture plutôt qu’une autre.

Parmi les acheteurs de VÉ potentiels, Toyota (47 %) et Hyundai (39 %) sont les marques les plus considérées sur le marché. L’étude démontre également que les Québécois ont maintenant confiance d’investir dans un véhicule électrique. En effet, 70 % d’entre eux pensent que l’infrastructure des bornes de recharges augmentera rapidement au cours des 10 prochaines années.

À la lumière de cette étude, AutoHebdo croit bien que les concessionnaires ont tout intérêt à mettre les véhicules électriques au premier plan, car de plus en plus de consommateurs se tournent vers cette alternative pour leur prochain achat.

Partagez l'article

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page