Le Groupe Poirier, une histoire de famille qui dure depuis 60 ans et plus 

Au début des années 30, Odias Poirier participe à la fondation de Lac Dufault, en Abitibi-Témiscamingue. Dans ce petit hameau au nord de Rouyn-Noranda, il crée une entreprise familiale qui donnera naissance à un important regroupement du secteur automobile de la région : le Groupe Poirier.

 

Agriculteur de métier, il a la fibre entrepreneuriale. En 1949, il bâtit un garage pour réparer la machinerie agricole et vendre de l’essence. « Pour ce village, l’édifice de 28 pi x 28 pi était grand. Cette station-service lui a permis de créer des emplois pour ses fils tout en servant les gens de la région », raconte Yvon Poirier, son petit-fils, qui a aujourd’hui 66 ans. Jusqu’à récemment, il dirigeait l’ensemble des activités du Groupe Poirier à Rouyn.

 

En août 1962, l’entreprise familiale devient le Garage Poirier et fils. On propose désormais des véhicules d’occasion et des motoneiges Scorpion et Moto-Ski. 

Odias Poirier, celui qui a eu l’impulsion créatrice à l’origine du Groupe Poirier.

De la motoneige à l’automobile, il n’y a qu’un pas à faire. En 1969, les Poirier deviennent concessionnaires. Ils représentent d’abord Renault, marque qu’ils remplacent par Datsun (aujourd’hui Nissan) au début des années 70. Elle présentait de meilleures perspectives de succès, explique Yvon.

 

En 1976, deux fils d’Odias, Adrien et Léo, font l’acquisition d’une nouvelle concession Chrysler à Val-d’Or. Pour s’y consacrer pleinement, ils vendent la concession de Lac Dufault. Cinq ans plus tard, Joyal Ford de Rouyn, l’ancienne concession de Réal Caouette, s’offre à eux. Ils en font une nouvelle concession Nissan. Dès lors, ils se partagent ces deux marchés régionaux. À leur tour, ils trouvent ce moyen d’offrir du travail à leurs enfants. Adrien et sa famille développeront Val-d’Or, alors que Léo et ses enfants serviront Rouyn. 

 

Les années qui suivent voient émerger une nouvelle génération de Poirier à la tête de ces concessions avec, entre autres, Yvon et son cousin Rémi, aujourd’hui âgé, lui, de 62 ans. En 1985, ils ouvrent Hyundai Dynastie et gèrent brièvement Galeries Poirier Renault AMC Jeep à Rouyn. Une concession Chrysler à Rouyn et des concessions Hyundai, Kia et Nissan à Val-d’Or verront le jour ensuite. Amos Mazda, une concession acquise en mai dernier, signale enfin l’entrée du groupe dans un troisième chef-lieu de la région. 

 

Au milieu des années 80, la famille Poirier a représenté Renault une seconde fois avec la concession Les Galeries Poirier inc. de Rouyn.

 

En marge de ces concessions, le Groupe Poirier participe également à la création du Centre de Carrosserie Automatch à Rouyn, en 2007, en collaboration avec le Groupe Thibault et le Groupe Paquin. Deux ans plus tard, le Centre de Collision Val-d’Or CarrXPert voit le jour avec le Groupe Gareau et le Groupe Hardy. « Ces mégacarrosseries nous ont permis d’améliorer le rendement de nos concessions, tout en y libérant de l’espace », explique Rémi.

 

La création du Centre de Carrosserie Automatch à Rouyn (photo) et du Centre de Collision Val-d’Or CarrXPert a permis d’améliorer le rendement des concessions du groupe, tout en y libérant de l’espace.

 

La création de PoirierOccasion.com en 2021, enfin, permet de réunir l’inventaire de toutes les concessions à un endroit. « C’est le plus grand éventail de véhicules d’occasion de l’Abitibi-Témiscamingue sur Internet », m’apprend Patrick Poirier, 41 ans, le directeur général de Poirier Chrysler Jeep Dodge à Rouyn.

 

Les Poirier responsables de Rouyn : (de g. à d.) Patrick, directeur général de la concession Chrysler; Léo, un des deux frères qui ont démarré l’aventure automobile il y a 60 ans; Yvon, son fils qui avait pris sa relève au début des années 80; Samuel, directeur général des concessions Nissan et Hyundai.

 

Fort de ses huit concessions et environ 200 employés, le Groupe Poirier poursuit son développement alors qu’une nouvelle génération (les enfants d’Yvon et de Rémi, et leurs conjointes) en prend progressivement la direction. 

 

En avant plan, Adrien Poirier entouré de sa famille.

 

Puisque le passé est garant de l’avenir, en août prochain débuteront les célébrations du 60e anniversaire d’incorporation de Garage Poirier et fils. « On va d’abord célébrer avec nos employés, explique Ginette Rioux, la responsable de ce projet étalé sur un an. Après tout, si on est toujours là, c’est en grande partie grâce à eux. »

 

« Cette célébration est importante aussi pour nos enfants, ajoute-t-elle. Alors qu’ils prennent la relève, nous voulons leur rappeler qui étaient les bâtisseurs de l’entreprise qu’aujourd’hui nous leur léguons. C’est l’histoire d’une grande famille : la leur. »

Dynastie Hyundai à Rouyn-Noranda
Val-d’Or Nissan
Poirier Kia à Val d’or
Poirier Hyundai de Val-d’Or
Mazda Amos dont le groupe Poirier à récemment fait l’acquisition.

 

 

 

 

 

 

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page