Le chiffre : À 72 600 $, le Volvo C40 Recharge 2022 ignore les incitatifs gouvernementaux

Nouvelle mise à jour le 2021-12-09 — Le Volvo C40 Recharge 2022, premier modèle de la marque offert uniquement avec une motorisation électrique, sera offert à partir de 72 600 $, un prix qui l’empêche d’être admissible aux incitatifs gouvernementaux canadiens.

Dévoilé par voie de communiqué mercredi, ce prix place le C40 Recharge dans la mire du Tesla Modèle Y (76 900 $), un modèle de taille similaire qui a aussi été le 5e VÉ le plus vendu au Québec au cours des six premiers mois de l’année. 

Le constructeur suédois a également annoncé que son carnet de commandes pour son nouveau venu est ouvert. Les consommateurs canadiens qui le désirent peuvent réserver un C40 Recharge en ligne, sur volvocars.ca, ou en visitant leur concessionnaire local. Un acompte de 500 $ sera réclamé. 

Plus cher que le XC40 Recharge

Assemblés à l’usine de Gand, en Belgique, les premiers exemplaires du C40 Recharge sont attendus au Canada au cours du printemps 2022. Cette usine produit également le XC40 Recharge, l’autre VÉ de la marque qui est offert à partir de 59 950 $. De ce fait, celui-là est admissible aux incitatifs offerts par le gouvernement du Québec, mais pas ceux du gouvernement canadien.

Rappelons qu’afin de se qualifier aux incitatifs à l’achat et à la location offerts par le gouvernement du Québec, le prix de détail suggéré par le fabricant (PDSF) d’un véhicule électrique comme le C40 Recharge doit être inférieur à 60 000 $. Dans le cas du programme fédéral, la version d’entrée de gamme d’un véhicule à six places ou moins, comme ce Volvo, doit avoir un PDSF inférieur à 45 000 $ et le PDSF des versions plus coûteuses ne doit pas dépasser 55 000 $.

Le Volvo C40 Recharge 2022 en Bleu fjord.

Proche du XC40 Recharge, loin du Modèle Y

Si l’on fait exception de la silhouette arquée de son toit, le C40 Recharge s’apparente beaucoup au XC40 Recharge. De dimensions très similaires (même empattement, même largeur et 15 millimètres de différence en longueur), ils partagent une plateforme CMA (pour Compact Modular Architecture) et une batterie au lithium-ion de 78 kWh. 

En outre, les moteurs électriques qui entraînent leurs quatre roues livrent 402 ch. Le constructeur affirme, enfin, que l’autonomie du C40 pourrait atteindre 360 km, soit 25 de plus que le XC40 électrique. La cote du nouveau VÉ de Volvo est cependant loin d’égaler les 512 km d’autonomie que fait miroiter le Tesla Modèle Y.

D’après Lucas Dias, porte-parole de Volvo au Canada, à la fin du mois de novembre, Volvo avait vendu 3 066 XC40 à au Canada, dont 518 XC40 Recharge. Actuellement, les ventes annuelles du modèle électrique représentent donc 16,9 % de l’ensemble des ventes de ce modèle.

Le Volvo XC40 Recharge (d.) et son proche parent, le nouveau C40 Recharge, à une station de recharge.

Photos : Volvo

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page