vente du Groupe PPP à iA-VAG

iA-VAG et PPP : marché conclu

Vous avez lu ici en primeur l’annonce de la vente du Groupe PPP à iA-VAG et AutoMédia s’est également fait un devoir d’assister à la rencontre qui a scellé cette transaction historique.

Le 19 octobre s’est tenue l’assemblée générale extraordinaire du Groupe PPP. Un seul sujet à l’ordre du jour : est-ce que les 297 actionnaires – tous des concessionnaires – devaient accepter l’offre d’achat de iA-VAG ?

Dans la salle Gabrielle-Roy de l’hôtel Le Bonne Entente, à Ste-Foy, 67% de l’actionnariat s’est finalement réuni pour écouter la mise en situation détaillée par Mario Champagne, chef de la direction du Groupe PPP, puis prêter une oreille toute aussi attentive à la proposition de iA-VAG présentée par Luc Samson, vice-président, ventes et administration d’iA-VAG. Juste avant le début de l’AGE, les participants interrogés par AutoMédia ne semblaient pas douter que la motion allait passer.Et, de fait, c’est à l’unanimité que l’offre d’iA-VAG a été acceptée.

De ce que nous avons appris, les quelque 230 000 actions votantes de PPP actuellement en circulation valent présentement 14,38$ pièce et iA-VAG a déposé une offre très fair-play à 33$. Il appert que le nombre d’actions détenues individuellement par les concessionnaires varie énormément, allant d’une vingtaine à plusieurs milliers.
Cela dit, la transaction n’a pas pu être officialisée sur-le-champ. En effet, il faut d’abord changer les statuts du Groupe PPP afin de permettre à un non-concessionnaire, en l’occurrence ici iA-VAG, de devenir actionnaire-propriétaire.

Ce n’est qu’une formalité. Après, par lettre, les actionnaires pourront entériner officiellement la transaction. On semble être confiant de tout finaliser d’ici la fin du mois. Les actionnaires devraient pouvoir toucher 80% de leur pécule dès novembre, et la balance au terme de la vérification diligente, sans doute au début de 2017.
Qu’adviendra-t-il du Groupe PPP comme tel et de son équipe ? C’est la question à 100 000$. Les gens interrogés à ce sujet suggéraient de conserver le nom et l’équipe en vertu de la qualité de l’un et de l’autre. On sait en effet que Mario Champagne a abattu un boulot extraordinaire ces derniers mois pour relancer le Groupe, notamment en créant le Club Ascension à grand renfort d’un enthousiasme contagieux.

Mais ce n’aura pas été suffisant, semble-t-il, devant le dynamisme de la compétition qui compte des joueurs aguerris comme LGM, SSQ Évolution, Produits Avantage Plus, Garante V.C. et, bien sûr, iA-VAG.

Il est permis de voir l’équipe de Luc Samson comme en quelque sorte des collègues qui se portent à la rescousse d’autres collègues, les deux équipes se portant un respect mutuel. Un peu à l’image de Nissan/Renault qui vient tout juste de se porter acquéreur d’un groupe d’actions majoritaires de Mitsubishi avec la ferme intention de remettre le constructeur chancelant sur des rails solides. Pour le bien de tous.

Même chose pour l’union PPP/iA-VAG qui s’enligne pour multiplier les gagnants à la ronde, en commençant avec les concessionnaires de la Belle Province qui se retrouveront devant un fournisseur F&A plus complet que jamais.

 

 

 

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page