Dossier banque: l’oreille attentive de Sylvie Gagnon et la Banque Scotia

Dossier banque: l’oreille attentive de Sylvie Gagnon et la Banque Scotia

Sylvie Gagnon connait le financement automobile de fond en comble. Après avoir passé près d’une dizaine d’années chez Crédit Ford, elle s’est jointe à l’équipe de la Banque Scotia en tant que directrice du financement d’affaires. Tout récemment, elle a été nommée directrice principale, Ventes et relations d’affaires, en remplacement de Jacques Parent, devenu directeur régional de Mazda au Québec. Après 20 ans en crédit automobile, la priorité de Mme Gagnon est encore et toujours le service au client.

Ça tombe bien, son employeur, lui, œuvre dans le domaine automobile depuis près de 40 ans. Il est aujourd’hui le joueur numéro un par rapport aux parts de marché, tandis que les sondages de satisfaction de la clientèle placent régulièrement la Scotia au top niveau. Ses activités ont plusieurs facettes. Elle prête main-forte aux concessionnaires désirant financer leur inventaire, elle fait également du financement automobile auprès des particuliers. La Banque Scotia s’assure de développer des produits et services innovateurs répondant aux demandes du marché. Enfin, la division Avantage Scotia propose des services de 2e chance au crédit.

Sirius: Application

« La Banque Scotia est là pour aider le commerçant à mettre des autos sur la route, résume Mme Gagnon. Chaque année, nous nous efforçons de trouver de meilleurs moyens de satisfaire notre clientèle, et c’est en se démarquant de la compétition que nous y arrivons. Et surtout, surtout, nous sommes à l’écoute du client ! »

La Scotia est l’institution financière exclusive de certains manufacturiers, mais elle fait aussi affaire avec plusieurs constructeurs où elle est en rivalité avec d’autres banques. « La compétition, c’est bien. Grâce à elle, nous restons alertes, nous améliorons sans cesse nos produits », avoue Sylvie Gagnon.

D’ici la fin de 2015, tous les contrats de financement de la banque seront traités de manière informatique. Et la Scotia mûrit toujours des plans de croissance.

« Oui, nous avons des objectifs, mais le but n’est pas seulement de s’étendre. Notre objectif premier est de conserver notre clientèle. Si nous avons des clients heureux, nous aurons d’autres clients », affirme la dynamique gestionnaire.

Photo : Sylvie Gagnon, récemment nommée directrice générale des ventes et des relations d’affaires à la Banque Scotia.

À propos de l'auteur

écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas dévoilée
Les champs requis sont indiqué*