Digital Dealer 2021 : retour sur l’événement

L’édition 2021 de l’événement Digital Dealer Conference & Expo s’est tenue à Las Vegas en octobre dernier. Voici les grandes tendances observées sur place.

 

Sur toutes les lèvres : le streaming

De nombreux intervenants ont plaidé en faveur des perspectives proposées par les plateformes de streaming sur le plan publicitaire. Elles continuent de gagner en popularité année après année, si bien que les prévisions indiquent que 70 % de l’ensemble des vidéos consommées le seront à partir d’un service de streaming d’ici 2025 aux États-Unis.

Puisque les principales plateformes vidéo au Canada n’offrent que des abonnements payants, les abonnés obtiennent un environnement sans publicité. Cependant, les plateformes musicales, comme Spotify, présentent d’excellentes alternatives ou d’intéressants compléments à la radio traditionnelle, comme décrit dans le numéro de juillet.

Certains des concessionnaires les plus performants peuvent publier jusqu’à une trentaine de capsules vidéo chaque semaine ! Essais routiers, présentation de modèles, trucs et conseils aux propriétaires sous forme de how-to, expérience de livraison, questions et réponses, etc.  

En outre, qui dit vidéo dit YouTube. La plateforme du géant Google est encore largement sous-utilisée chez nous, tant en matière de placement publicitaire que de diffusion de contenu unique. La création de contenu à valeur ajoutée est encouragée plus que jamais, et le contenu vidéo ne fait pas exception : certains des concessionnaires les plus performants peuvent publier jusqu’à une trentaine de capsules vidéo chaque semaine ! Essais routiers, présentation de modèles, trucs et conseils aux propriétaires sous forme de how-to, expérience de livraison, questions et réponses, etc.  

 

Google My Business : votre vitrine virtuelle

Toujours dans la catégorie des outils de Google à exploiter pleinement, il est plus que temps d’accorder toute votre attention à votre fiche Google My Business, si vous ne le faites pas déjà. Cet outil, en plus d’être gratuit, représente bien souvent le tout premier contact d’un client potentiel avec votre concession bien avant votre site Web. Il devient donc essentiel d’en utiliser les fonctionnalités et de vous assurer que l’information qui s’y trouve est à jour et à la hauteur de votre entreprise. Il va sans dire que tous les efforts investis sur les différentes plateformes appartenant à Google auront également un effet positif sur votre SEO.

Quelques trucs en rafale : 

  • maximiser les 10 choix de catégories possibles 
  • ajouter plusieurs photos officielles de votre concession, intérieures et extérieures, en toutes saisons 
  • garnir la section des questions et réponses pour y contrôler le message
  • mettre à jour les fiches de produits et d’offres spéciales 
  • gérer vos changements d’horaire et vos jours fériés
  • soigner votre réputation et répondre rapidement à tous les avis, positifs comme négatifs 

Ce dernier point est crucial. Ce que les gens disent de vous est important. Mais ce que vous leur répondez est déterminant. La section des avis peut soit encourager, soit décourager un client potentiel de faire affaire avec votre concession.

 

Recherche d’inventaire et efforts de branding

Face à la pénurie d’inventaire, la stratégie publicitaire doit évoluer, mais les investissements ne doivent pas être complètement stoppés afin d’éviter de laisser toute la place à la concurrence. Les campagnes de rachat de véhicules ont la cote. Certains concessionnaires et groupes d’envergure proposent maintenant des centres de rachat de véhicules, dont la vocation est de faire des évaluations rapides, tant auprès des clients du service qu’auprès de la population en général, dans le but d’augmenter le nombre d’unités rachetées à des particuliers.

« Vendre des voitures, c’est comme posséder sa propre entreprise à l’intérieur d’une entreprise », déclare Cody Carter, de chez Tustin Toyota, en Californie, qui a récemment enregistré un record de 154 ventes en un seul mois.

Par ailleurs, les campagnes de notoriété permettent aux concessionnaires de rester présents et actifs dans l’esprit des acheteurs, mais l’apport des conseillers aux ventes est fortement encouragé. C’est notamment la vision exprimée par Cody Carter, chez Tustin Toyota, en Californie, qui vend à lui seul plus de 1000 véhicules par année. « Vendre des voitures, c’est comme posséder sa propre entreprise à l’intérieur d’une entreprise », déclare celui qui a récemment enregistré un record de 154 ventes en un seul mois.

Bref, entre les ajustements des messages publicitaires, l’exploration de nouveaux canaux où annoncer et l’optimisation des efforts de rachat de véhicules d’occasion, la création de contenu unique est plus que jamais encouragée et l’impact positif de cette approche est mesuré et prouvé. Et bien que les circonstances actuelles soient parfaites pour débuter, gageons que même une fois la pénurie d’inventaire passée, vous ne voudrez plus vous arrêter.

 

À lire aussi…

Publicité numérique ou traditionnelle ? Spotify : le meilleur des deux mondes

Partagez l'article

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page