Dévoilement du Kia Seltos 2021: Auréolé du sourire de Mélissa

Dévoilement du Kia Seltos 2021: Auréolé du sourire de Mélissa

À quatre jours de l’ouverture grand public du 77ième Salon international de l’auto de Montréal, l’état-major de Kia Canada a donné rendez-vous aux médias au Centre des Sciences du Vieux-Port pour le dévoilement en primeur canadienne du Seltos 2021, un utilitaire urbain

Oui, un autre.

 

VUS sous-compact

Pour vous situer un peu, son format l’insère entre le Sportage et le Soul. Et il est plus spacieux que l’autre nouveauté du frère siamois, le Hyundai Venue.

Une fois les bâches retirées, les deux modèles stationnés dans la grande salle ont fièrement mis de l’avant leur style « mini Telluride » censé séduire en premier lieu – Kia n’en fait pas de cachette – les Millénariaux (nés entre 1982 et 2005, alias la Génération Y).

Et une fois dissipée la fumée sèche accompagnant l’apparition, trois tabourets ont été avancés afin qu’autant de VIP puissent amicalement discuter du Seltos entre elles, leur conversation éclairant du coup l’auditoire quasiment en transe.

Il y avait là Elias El-Achhab, depuis six mois le nouveau vice-président et directeur de l’exploitation de Kia Canada, son directeur du marketing, Michael Kopke et, entre les deux, la comédienne et actrice Mélissa Désormeaux-Poulin, élevée depuis septembre au rang de premier porte-parole de la marque sud-coréenne en sol québécois.

C’est elle qui a guidé la discussion en posant des questions candides à ses deux compagnons de quiz, ces derniers s’empressant d’expliquer en français et en anglais les vertus du Seltos.

 

Une recette inspirée

D’abord imaginé en 2018 comme un prototype baptisé SP Concept (2018), le Seltos – un nom dérivé de Celtos, fils d’Hercule – a commencé à rouler en Corée du Sud l’été dernier mais s’est abstenu de le faire en Europe parce que les Kia Stonic et Ceed accaparent déjà là-bas ce segment. Puis sa présence nord-américaine a été confirmée lors du plus récent salon de l’auto de Los Angeles.

 

Déclinaisons et PDF :

  • LX à traction avant : 22 995 $
  • LX à traction intégrale : 24 995 $
  • EX à traction intégrale : 27 595$
  • EX Premium à traction intégrale : 30 595 $
  • SX à traction intégrale : 32 595$

 

Pour aguicher les trentenaires écartelés entre leur boulot en ville et leurs loisirs à la compagne, le Seltos mise sur des ports USB installés même au profit des occupants de la banquette arrière (à dossiers réglables), une sono Bose à huit haut-parleurs qui compte en mettre plein les oreilles, un affichage sur écran de 10,25 po pour s’occuper des yeux et l’enviable système d’infodivertissement UVO pour enrober le tout. 

Ce véhicule branché s’animera grâce à l’un ou l’autre des deux 4-cylindres bien connus de la famille : le 2,0L de 146 chevaux avec CVT ou le 1,6L turbo de 175 chevaux associée à une boîte automatique à 7 rapports et double embrayage.

Les consommateurs sont invités dès maintenant à réserver leur Seltos dont les premières livraisons se mettront en branle d’ici le printemps.

 

Comparaison (excluant versions électriques)

Empattement / Longueur / Largeur / Hauteur (en mm)

  • Kia Sportage = 2670 / 4480 / 1855 / 1635
  • Kia Seltos = 2630 / 4375 / 1800 / 1615
  • Kia Soul = 2600 / 4195 / 1800 / 1600
  • Hyundai Kona = 2600 / 4165 / 1800 / 1565
  • Hyundai Venue = 2520 / 4036 1 1770 / 1565

Catégories: Actualités

À propos de l'auteur

écrire un commentaire

<