Photo Claude Brunet

Claude Brunet quitte Nissan pour… Nissan !

Par exemple, entre 1997 et 2004, il a été directeur général pour le Groupe Oregans, en Nouvelle-Écosse, puis pour le Groupe Spinelli, à Montréal. Du côté des fabricants, il a prêté main-forte à Lexus pendant sept ans (1990 à 1997) avant de se joindre à Nissan Canada en 2004.

Claude Brunet, qui se définit d’abord et avant tout comme un joueur d’équipe (il puise souvent ses comparaisons dans l’univers du hockey), sent qu’il laisse ses deux régions en bonne santé. Avec une part de marché de 8%, le Québec est le leader au pays, alors que les Maritimes, parties de bien bas, ont déjà franchi la barre des 6% sous sa gouverne. « J’aurais bien aimé être celui qui les amènera à 8%, comme le Québec, mais cette tâche incombera désormais à mon successeur », a dit M. Brunet.

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page