AutoCanada achète Mercedes-Benz Rive-Sud au Groupe Leclair

AutoCanada achète Mercedes-Benz Rive-Sud au Groupe Leclair

François Leclair, vice-président du Groupe Leclair, a annoncé aujourd’hui qu’une entente a été conclue avec AutoCanada pour la vente des actions détenues par le Groupe Leclair dans Mercedes-Benz Rive-Sud. La transaction est sujette aux conditions habituelles de clôture et autres approbations et devrait être complétée d’ici 30 jours. 

« Bien que non sollicitée, l’offre qui nous a été présentée nous a persuadé du sérieux et de l’intérêt marqué d’AutoCanada pour notre concession en particulier », a commenté François Leclair à AutoMédia.

Cox Automotive

Cette acquisition semble confirmer le fait que AutoCanada tisse petit à petit sa toile au Québec en misant sur des concessions spécialisées dans le luxe. Ainsi, après BMW MINI Laval et Canbec, voici un autre établissement dédié au luxe allemand, et la toute première concession M-B dans le giron d’AutoCanada.

 

CarFax

Deux raisons principales

La famille Leclair, i.e. le trio constitué par le paternel Claude, le fils François et sa soeur Carolynn, a décidé d’accepter l’offre d’AutoCanada pour deux principales raisons. « Dans un premier temps, elle nous permettra de consacrer toutes nos ressources au développement du Groupe Leclair sur la Rive-Nord de Montréal », indique François, dont les cinq autres concessions sont Pie-IX Chrysler, Hyundai Chomedey, Honda Île-Perrot, Hyundai Blainville et Honda Blainville.

Le territoire géographique desservi a-t-il une si grande importance pour un groupe ?  « Pas vraiment, explique François Leclair. Nous analysons d’abord les opportunités qui se présentent à nous avant d’en faire une question de géographie. Nous n’irions sans doute pas à Québec, par exemple, mais nous restons toujours ouverts. Il n’est pas dit que nous ne retournerons jamais sur la Rive-Sud de Montréal. Mais, pour l’instant, nos projets futurs concernent effectivement la couronne nord de Montréal. Et quand je parle de « consacrer toutes nos ressources », je fais surtout allusion au temps. »

 

Intéressante restructuration

La famille Leclair cède ses actions dans M-B Rive-Sud mais demeure propriétaire des installations. Un bail à long terme est intervenu avec AutoCanada, qui a demandé à Anthony Taddeo, propriétaire de Volvo Laval,  de s’impliquer aussi dans la nouvelle aventure en tant qu’actionnaire minoritaire et nouveau concessionnaire en titre. « AutoCanada était à la recherche d’un individu intéressé à relever ce défi, et je le suis », a confié M. Taddeo à AutoMédia, en ajoutant qu’il s’attend désormais à passer plus de temps sur le Rive-Sud qu’à Laval, lui qui demeure à Duvernay.

Rappelons que la famille Leclair a acheté la concession en 2013. Après avoir rasé l’ancien immeuble, elle et leur associé Steve Gosselin ont érigé une nouvelle bâtisse au coût de 25 millions de dollars. L’inauguration officielle a eu lieu en octobre 2015 (voir article ici). AutoCanada disposera donc d’une bâtisse de 112 643 pieds carrés qui comprend une salle d’exposition pouvant abriter 50 véhicules neufs et 75 d’occasion, 28 baies de service, plus l’un des trois seuls ateliers de carrosserie approuvés par le constructeur allemand.

Qui plus est, au moment de l’entente, les Leclair complétaient l’achat d’un bâtiment voisin qui pourra à son tour entreposer une centaine de véhicules. Cette autre bâtisse s’ajoutera au complexe actuel.

 

Pour le bien de tous

François Leclair est convaincu qu’AutoCanada possède la culture, les valeurs et les moyens pour propulser Mercedes-Benz Rive-Sud vers de nouveaux sommets. « En passant le flambeau à AutoCanada, à Anthony Taddeo et à Marc Champagne, l’actuel directeur des opérations, l’établissement continuera d’offrir une expérience toujours plus raffinée à sa clientèle ». En 2016, la concession haut de gamme a vendu 1 270 véhicules neufs et d’occasion.

De son côté, AutoCanada, le seul groupe canadien coté en bourse (TSX : ACQ), porte son nombre de concessions au pays à 57 regroupant 20 bannières. Le groupe opère dans huit provinces et compte plus de 4 250 employés. En 2016, il a déclaré des revenus de l’ordre de 2,9 milliards de dollars après avoir vendu quelque 60 000 véhicules et procédés à environ 864 000 préventions et réparations dans ses 928 baies de service.

« Nous sommes honorés d’acquérir cette concession de la famille Leclair », a déclaré Steven J. Landry, président et CEO d’AutoCanada. Ce dernier entretient des liens d’affaires et d’amitiés avec Claude Leclair depuis plusieurs années. Le président de l’entreprise familiale, un carrossier de formation, a marché dans les traces de son père Roger, lui-même carrossier, avant d’édifier son empire.

Désormais, François se consacrera davantage à la division immobilière du groupe, en plus de mettre sur pied et diriger une fondation familiale. Carolynn continuera de siéger au conseil d’administration. Et le paternel ? « Mon père n’arrête jamais, confirme son fils. Il continue de faire le tour de toutes les concessions et il demeure un président très actif. »

Claude Leclair, sa fille Carolynn et son fils François

Catégories: Actualités

À propos de l'auteur

écrire un commentaire

<