AMVOQ: Les bons coups de 2016

AMVOQ: Les bons coups de 2016

Pour l’Association des marchands de véhicules d’occasion du Québec, 2016 aura été une année de consolidation et de préparations en coulisses. Par exemple, tous les travaux entourant la refonte d’AutoUsagee.ca, le site qui sera lancé d’ici la fin de l’année, auront débouché sur cet outil d’une importance capitale pour l’AMVOQ.

Aussi, en collaboration avec LAUTOPAK, l’AMVOQ offre désormais un logiciel de F&A à ses marchands, le premier d’une série. « Ce premier module fait partie d’une suite complète de logiciels pour aider les marchands à bien gérer leurs informations », explique Steeve De Marchi, directeur général de l’AMVOQ. « Il existe de nombreux logiciels F&A mais celui-ci permet la communication entre tous les outils, de la base de données des véhicules au traitement de l’information jusqu’au CRM lui-même connecté aux médias sociaux, au Web markéting et à la publicité. Ainsi, l’infra-structure pourra supporter toutes les intégrations à venir. »

Trader

Toujours très active auprès des autorités règlementaires, l’Association a poursuivi son travail auprès de l’Office de la protection du consommateur. Les canaux de communication avec les nombreux paliers du gouvernement sont témoins d’échanges productifs, notamment dans le dossier de la perception des taxes de vente.

Et on ne peut passer l’année en revue sans parler du congrès de l’AMVOQ tenu au Lac Leamy, à Gatineau. « Ce fut une belle occasion pour annoncer nos couleurs du côté du Web markéting avec les gens de Facebook Canada », rappelle M. De Marchi.

 

LES SOUHAITS DE 2017

Tout le travail de base effectué en 2016 dictera les priorités de la nouvelle année. « Nous développerons davantage cette collaboration avec Facebook. Beaucoup de choses se concrétiseront dans l’intégration de la base de données, dont la gestion de la clientèle et la connectivité entre tous les secteurs, publicité, médias sociaux, etc.

« Nous nous sommes rendu compte que l’élite de nos marchands bénéficie de solutions de mise en marché pour le Web, soit à l’interne, soit avec des fournisseurs, mais que la grande majorité aurait avantage à développer cet aspect », fait remarquer le directeur général.

Voilà pourquoi l’AMVOQ créera un département spécialisé dans le markéting Web afin d’être en mesure d’offrir des services concrets et permanents à tous ses membres.

Steeve De Marchi, directeur général de l’AMVOQ.

À propos de l'auteur

écrire un commentaire

<