Volvo de Quebec, partenaire de l’association Parkinson région Chaudière Appalaches

Volvo de Quebec, partenaire de l’association Parkinson région Chaudière Appalaches

Le 9 septembre, le Parcours Parkinson 8000 km d’espoir s’est tenu sur les Plaines d’Abraham, à Québec. Le concessionnaire Volvo de Québec en était un des partenaires majeurs.

SiriusXM

«L’idée d’être partenaire nous est venu après que nous ayons vendu une voiture à Patrick Zabé, lui-même atteint de la maladie de Parkinson. En fait, lui et sa femme, Mona Gaumond, nous ont demandé si nous voulions être partenaire», résume Rachel Léonard, directrice générale de Volvo de Québec. «On a tous dans notre entourage quelqu’un qui est ou a été atteint de cette maladie. J’ai certains de mes employés qui ont un proche parent qui en est atteint. On entend souvent parler de la maladie d’Alzheimer ou du cancer, mais rarement du Parkinson. On a donc décidé d’embarquer.»

Durant la journée, une course de 10 kilomètres, qui s’est tenue dans l’anneau des Plaines, a eu lieu en avant-midi. Dans l’après-midi, une marche de deux kilomètres s’est déroulée dans les rues avoisinant les Plaines d’Abraham. «Nous avions apporté sur place un XC40 qui a ouvert la marche de l’après-midi avec Patrick Zabé», raconte Mme Léonard.

 

8000 kilomètres pour 250 000 $

Le Parcours Parkinson est un événement qui se déroule à la grandeur du Québec les fins de semaine de septembre. Le but est de mobiliser des milliers de personnes pour bouger ensemble.

Les participants doivent parcourir collectivement 8000 km en participant à différentes activités physiques. Tous les kilomètres parcourus sont consignés et serviront à amasser 250 000 $ pour la recherche pour le Parkinson.

D’autres Parcours Parkinson auront lieu dans différentes régions du Québec. Le calendrier se trouve à parkinsonquebec.ca. Les dons sont aussi acceptés à cet endroit.

Voldo de Québec

Catégories: Actualités

À propos de l'auteur

Paul-Robert Raymond

Actuellement journaliste pupitreur à temps plein au quotidien Le Soleil à Québec, Paul-Robert Raymond collabore également dans les pages Auto et rédige également des textes sur l’aviation dans le même journal. Il a fondé le Magazine AutoLogique dans les années 1990, dans la foulée de l’émergence d’Internet.

écrire un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas dévoilée
Les champs requis sont indiqué*