La vision globale de Manheim

 

AM: Mais n’avez-vous pas besoin au moins d’un espace pour faire parader les véhicules même si tout le monde les regarde sur leurs écrans?

Christina: Au début de mai, nous avons tenu un événement spécial pour lequel nous avions des véhicules provenant de Montréal, Edmonton, Halifax et Toronto. Les véhicules étaient physiquement dans leur province respective mais nous avions des écrans installés dans les allées de St-Eustache et ailleurs. Les acheteurs se sont déplacés même si les véhicules ne s’y trouvaient physiquement. Ils avaient en main les rapports de condition, ils pouvaient voir les véhicules sur les écrans et tout s’est bien déroulé.

Jack: Et c’est le modèle que nous avons implanté à Vancouver : il n’y a pas de voitures physiquement présentes, juste des images.

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page