La vision globale de Manheim

Rod: C’est relatif. Pour les acheteurs, c’est frustrant, mais nos vendeurs québécois sont très contents de recevoir des chèques en dollars américains!

 

AM: S’agit-il de cycles ?

Rod: Je travaille dans l’industrie depuis maintenant 25 ans et je dirais que je vis mon 3e cycle. En se fiant aux facteurs macroéconomiques, je dirais que la situation restera sensiblement la même pour encore deux ans.

Jack: Au Canada, présentement, il y a 3 millions d’unités sur le marché des voitures d’occasion et, d’ici 2020, nous prévoyons qu’il y en aura 3,5 millions. Cette prévision est basée sur le retour des véhicules en location des années 2008-2009-2010.

Rod: Et ça, c’est bon pour nous. Au cours des deux dernières années, les ventes de voitures neuves ont grimpé en flèche, battant des records avec 2 millions de voitures vendues au Canada alors que, en 2007, une bonne année tournait autour de 1,4 ou 1,5 million. Toutes ces voitures vont revenir sur le marché dans trois ou quatre ans.

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page