Ventes de véhicules neufs au Québec en 2020: Tesla se démarque, Kia et Subaru dans le vert

On dira ce qu’on voudra de l’entreprise d’Elon Musk, n’en demeure pas moins que Tesla, avec un bond de 23 % de ses ventes, est la marque qui a la plus importante hausse en 2020 au Québec. De fait, avec ses 6138 transactions dans la Belle Province l’an dernier, Tesla a dépassé de presque un millier d’unités les ventes de BMW (les ventes de Mini exclues).

Assez incroyable pour un constructeur qui ne possède que quatre modèles et aucun réel concessionnaire (les trois magasins Tesla ne sont pas considérés comme des concessionnaires, puisque techniquement ils ne vendent pas de véhicules).

« Depuis la création de cette entreprise, et tout particulièrement en ces temps de pandémie, la formule Tesla suscite beaucoup d’engouement. En fait, elle a l’avantage d’apporter un renouveau à une industrie automobile encore très traditionnelle. Et Tesla évolue présentement dans un marché où elle compte très peu de concurrence face à ses quatre modèles de véhicules électriques haut de gamme. Mais voilà, plusieurs constructeurs, dont nous chez BMW, multiplient désormais les modèles de véhicules électriques, et notamment dans les segments dominés par Tesla. Les prochaines années seront d’ailleurs marquées par l’arrivée du grand coupé i4 et du VUS iX, des modèles BMW très prometteurs. Attention, Tesla, ton règne s’achève ! » – Massimo D’Argenio, directeur général chez BMW Laval  

Ventes de véhicules neufs au Québec en 2020 par fabricant

 

Kia et Subaru dans le vert 

Outre Tesla, Subaru (+3 %) et Kia (+1 %) sont les deux seuls constructeurs à avoir enregistré une hausse de leurs ventes au Québec, l’an dernier.

Chez Subaru, le Crosstrek a vu ses ventes bondir de 32 % d’où l’apparition du petit utilitaire en 8e position du palmarès des 10 camions les plus populaires. 

Chez Kia, l’arrivée du nouveau VUS sous-compact Seltos et ses 5204 unités vendues ont permis au constructeur coréen de contrebalancer les pertes et d’ainsi s’assurer du statu quo.

 

Ventes de véhicules neufs au Québec en 2020 par fabricant
Ventes de véhicules neufs au Québec en 2020 par fabricant de luxe

Marques de luxe : Mercedes-Benz se fait passer par Audi

Les véhicules de luxe n’ont pas été épargnés par la pandémie. La plupart des modèles ont enregistré une baisse de leurs ventes l’an dernier au Québec, pour une chute moyenne de 17,2 %.

Sans compter Tesla, il n’y a que Genesis (+7,5 %) et Alfa Romeo (+4,2 %), deux constructeurs encore marginaux pour leurs parts de marché, qui aient réussi à afficher des augmentations, de même que Cadillac (14 %), Les bonnes performances de la division de luxe de GM sont attribuables aux nouveaux Cadillac XT4 et Cadillac XT6.

Chez Audi et Mercedes-Benz, les ventes de l’année dernière se sont retrouvées presque nez à nez, avec respectivement 7353 et 7313 unités cédées dans la Belle Province. Mais cet écart de 40 unités cache deux choses : d’une part, M-B chute d’un peu plus haut (-21 % contre -19 % pour Audi). D’autre part, la marque de Stuttgart perd sa position de premier constructeur de luxe au Québec au profit de la marque aux quatre anneaux. Pour ce nouvel état de fait, Audi doit en outre remercier son utilitaire Q3, dont les ventes en hausse de 57 % ont représenté le quart de toutes ses transactions conclues dans notre marché. 

De son côté, le troisième constructeur de luxe allemand, BMW, a enregistré une baisse de 28 % l’an dernier au Québec, avec quelque 5180 unités vendues. Porsche, avec ses 1637 véhicules écoulés l’an dernier, a affiché une perte de 15 %, plus en lien avec la moyenne provinciale.

Les plus grands perdants, toujours du côté du luxe, ont été Jaguar (-48 %) et Infiniti (-43 %).

Partagez l'article

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page