Vente et achat d’une concession automobile: Deux transactions authentiques

Car ce dernier, dont les résultats de l’année courante démontraient une profitabilité accrue, était déterminé à obtenir un montant de goodwill plus près de 5 fois les bénéfices.  

L’acheteur potentiel a été approché et, suite à la révision du prospectus préalablement préparé par notre équipe, il a immédiatement été intéressé par la marque, l’emplacement et les résultats. Sans délai, une lettre d’intention a été présentée au vendeur et, après quelques échanges et une négociation quant à la portion achalandage, une entente a été conclue afin de procéder à une transaction qui rapporterait 5 fois les bénéfices normalisés au vendeur.

Une fois la lettre d’intention paraphée, celle-ci décrivant dans les grandes lignes les intentions des deux parties d’en arriver à une entente de vente et d’achat finale, la négociation s’est poursuivie par l’entremise des avocats des deux parties pour refléter la teneur de la lettre d’intention dans le document légal. Ceci entraîne inévitablement des ajustements de la part des deux camps afin de régler tous les différends en termes légaux.

Partagez l'article

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page