CarGurus Prix Autos

Un meilleur mois de février, mais le retour à la normale n’est pas pour demain

L’industrie automobile a traversé de nombreuses crises au fil du temps, mais aucune ne ressemble à celle qui a été déclenchée avec la pandémie, qui s’est amplifiée avec la crise des puces électroniques en découlant, et qui entre maintenant dans une phase d’incertitude alors que sévit la guerre en Ukraine. 

Malgré tout, le mois de février s’est quand même déroulé comme cela avait été anticipé, en ce sens où il y a eu une amélioration des stocks de véhicules neufs et usagés. Cependant, ces gains ne se sont pas répercutés sur d’autres mesures clés, la preuve que le retour à la normale n’est pas pour demain et qu’il sera composé d’embûches. 

C’est la conclusion à laquelle en arrive l’équipe de CarGurus. Le groupe nous partage aussi des données intéressantes sur le mois dernier. 

Selon l’équipe de CarGurus, la disponibilité des véhicules neufs a augmenté de 2,9 % et de 5 % dans l’usagé.

Ainsi, en février, on note que la disponibilité des véhicules neufs a augmenté de 2,9 % par rapport à janvier au Canada. Cependant, malgré ces gains, elle est inférieure de 47,4 % à celle de l’année dernière. Les stocks dans l’usagé ont connu une augmentation encore plus importante d’un mois à l’autre, soit 5 %. Cependant, le recul par rapport à 2021 demeure plus important à 12 %. 

La bonne nouvelle, c’est l’augmentation des stocks. La mauvaise, c’est que CarGurus n’a pas constaté d’amélioration en ce qui a trait aux prix des véhicules en février.

 

Les prix toujours en hausse

Maintenant, concernant les prix moyens affichés des véhicules neufs au pays, il est en hausse de 0,8 % pour atteindre 61 100 $. Il s’agit d’une hausse incroyable de 33,7 % par rapport à la même période l’an dernier. La même tendance s’observe du côté de l’occasion ; une hausse du prix moyen affiche de 2,9 % par rapport à janvier (pour atteindre 35 800 $), le tout pour une hausse vertigineuse de 48,9 % par rapport à 2021. 

Le prix moyen des véhicules neufs au pays a atteint 61 100$, une hausse de 33.7% par rapport à la même période l’an dernier. – CarGurus

Quant au nombre de jours qu’un modèle passe sur le marché, c’est très stable en ce qui a trait aux véhicules neufs ; une baisse de 0,2 % en février pour un total de 68 jours. C’est 26,2 % de moins que l’an dernier. Dans l’univers du véhicule d’occasion, la baisse a été plus importante à 4,3 %, s’établissant à 72 jours. C’est un recul de 26,4 % par rapport à 2021.  

 

Conclusion

Comme le conclut CarGurus, on se retrouve avec une drôle de situation. Bien que l’amélioration des niveaux de stocks soit une bonne chose, la combinaison de prix moyens plus élevés et d’une diminution du temps qu’un véhicule passe en attente d’être vendu montre que la demande demeure très élevée. Il faudra probablement une amélioration plus substantielle des stocks de véhicules pour qu’on assiste vraiment un retour à la normale, à commencer par une réduction des prix. 

À cet égard, il sera intéressant de voir ce que mars va nous réserver, question de voir où la tendance se dirige. 

 

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page