Cédric Mathieu, directeur général de Turo au Canada

TURO : Trois façons dont les concessionnaires peuvent en tirer profit 

Des essais routiers « XL » pour leurs clients à la rentabilisation de leurs véhicules qui dorment dans la cour, voici ce qu’ont à gagner les concessionnaires automobiles à (re)découvrir Turo.

Turo est la plus importante plateforme d’autopartage entre particuliers de l’Amérique du Nord. Elle exerce ses activités au Canada depuis trois ans, d’abord en Alberta, en Ontario et au Québec, puis tout récemment, la Nouvelle-Écosse a rejoint l’aventure. 

Quoique Turo ait initialement lancé son application numérique pour une utilisation entre particuliers, certaines facettes démontrent des bénéfices de plus en plus évidents pour les concessionnaires automobiles. Lors de son passage à Montréal, Cédric Mathieu, directeur général de Turo au Canada, a expliqué à AutoMédia les diverses façons dont les concessionnaires du Québec peuvent en tirer profit.  

Partagez l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

Retour haut de page